dimanche 30 septembre 2018

Salle comble pour la dernière Table d'Hôtes IHEDN Région Lyonnaise à la Banque de France

Pour cette première Table d'hôtes dans les locaux de la Banque de France à Lyon-Confluence, nos 76 amis auditeurs, membres associés et sympathisants ont été fort bien reçus. La mise en place de la salle était idéale pour que personne ne tourne le dos au conférencier. Le menu très lyonnais a été apprécié, les horaires parfaitement respectés et l'accueil souriant des équipes de la banque comme de la restauration ont été unanimement salués.







Le gouverneur de la Banque de France, Christian-Jacques BERRET, auditeur IHEDN et CHEAr, a prononcé une conférence de haut intérêt sur son établissement face aux défis structurels en économie, d'aujourd'hui et à venir.



Rendez-vous le 18 octobre, dans un format horaire spécial (11h45 - 15h30) pour une conférence de Thomas MESZAROS dans le cadre de notre cycle "premier conflit mondial" suivie de projections d'archives d'époque pilotée par l'ECPAD.

vendredi 28 septembre 2018




Jean-Christophe BECKENSTEINER
Président de l’Association des Auditeurs de l’IHEDN, Région Lyonnaise

a le plaisir de vous convier à la Rentrée solennelle
de l’Association des Auditeurs de l’IHEDN-Région lyonnaise
et à la mise en place des Groupes d’études pour 2018-2019.

Le jeudi 11 Octobre 2018 à 18h30
(accueil à partir de 18h00)


Dans les salons du Cercle mixte de garnison de Lyon
22 Avenue Leclerc - 69007 Lyon

Invitation à présenter à l'entrée (accueil à partir de 18h00)

Merci de vous inscrire sous ce lien.

Outre la présentation du thème d’étude 2018-2019 : « Du récit national au projet national, les fondements de l'esprit de défense », des auditeurs méritants se verront remettre une Lettre de félicitations de l’Union – Ihedn.

Nous vous attendons nombreux à cette manifestation-phare de notre association où nous accueillerons nos nouveaux membres et les nouveaux promus dans la garnison de Lyon


Avec mes salutations les plus cordiales.


le Président
J-Christophe Beckensteiner.
Participation aux frais du cocktail (15 € par personneà régler sur place. Attention, nous nous engageons auprès du prestataire ; si vous souhaitez annuler, merci de le faire avant le 9 octobre midi. Au delà, nous serions obligés de vous facturer votre participation.




Télécharger l'invitation et le coupon-réponse
Télécharger la note sur le thème d'étude national

jeudi 27 septembre 2018

Corinne BREUZÉ, conseillère diplomatique, est nommée directrice adjointe de l'Institut des hautes études de défense nationale chargée des "Activités internationales"

 Corinne Breuzé est diplômée de l'Institut national des langues et civilisations orientales (Arabe littéral) et titulaire d’une licence ès lettres (Lettres modernes et arabe). Elle est ministre plénipotentiaire de 2e classe. Elle débute sa carrière à l'administration centrale (Afrique du Nord et Moyen-Orient) en 1984. 
De 1985 à 1986, elle est nommée deuxième secrétaire à l’ambassade de France à Tripoli, puis première secrétaire au même poste de 1986 à 1988. Elle est ensuite nommée consule adjointe au consulat général de Rome de 1988 à 1992. De retour à l'administration centrale à Paris en 1992, Corinne Breuzé assistera jusqu’en 1994 le préfet chargé de la mission de coordination pour la libre circulation des personnes dans la CEE. En 1994, elle rejoint le cabinet du ministre aux Affaires européennes comme conseillère technique, avant d’être nommée, adjointe au chef du service des étrangers en France où, elle aura en charge le dossier des étrangers en France jusqu’en 1995. 
De 1995 à 1997, elle est nommée conseillère culturelle adjointe à Brasilia, puis conseillère culturelle, scientifique et de coopération au même poste, de 1997 à 1999. À compter de septembre 1999, elle est déléguée dans les fonctions de sous-directrice de l'administration consulaire et de la protection des biens à la direction des Français à l'étranger et de l’administration consulaire de l’administration centrale à Paris, jusqu’en 2002. Consule générale à Casablanca de 2002 à 2005, elle est nommée ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire à Koweit de 2005 à 2007. 
En mai 2007, elle est successivement mise à disposition, en qualité de conseillère diplomatique, du cabinet du ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement, puis du cabinet du ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville (Janvier à juin 2009) et du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales de juin à août 2009. De 2009 à 2013, elle est ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire à Amman en Jordanie. Puis en février 2013, elle est ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire à Jakarta, Indonésie avant d'être nommée en juillet 2013, ambassadrice de France à Dili, Timor oriental et représentante auprès de l’Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) jusqu’en 2016. 
Elle devient, en novembre 2016, conseillère spéciale à l’Académie diplomatique internationale, à Paris. 

À compter du 1er septembre 2018, elle est mise à disposition de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) pour y exercer les fonctions de conseillère diplomatique et de directrice adjointe de l’IHEDN, chargée des "Activités internationales". Corinne Breuzé est chevalier de l‘ordre national du Mérite, chevalier de la Légion d'honneur, commandeur dans l’ordre du Wissam alaouite (Maroc) et 1er degré dans l’ordre du Wissam de l’Indépendance (Jordanie).


mercredi 26 septembre 2018


Copyright © 2018 Mémorial National de la Prison de Montluc, Tous droits réservés. J.P. TROADEC

mardi 25 septembre 2018

Le point Géopolitique de GEOSTRATEGIA

(La lettre intégrale est à télécharger ici)



L’article « Le Brexit et la grande Europe » est issu de la revue Futuribles. Jean-François Drevet, ancien fonctionnaire à la Commission européenne, s’interroge sur les effets, les conséquences du Brexit pour le Royaume-Uni, au sein de l’Union Européenne et entre l’UE et ses périphéries. Pour l’auteur, quelle que soit l’issue de la négociation, les lignes bougent et des clarifications à ces trois niveaux se font jour.
L’article « La transition énergétique, un enjeu pour la planète » est issu de l’Encyclopédie de l’Energie (EE). Christian de Perthuis, économiste, professeur associé d’économie à l’université Paris-Dauphine, et Boris Solier, docteur et chercheur en économie, nous offrent une clarification du concept de transition énergétique et une mise en perspective historique de ces types de phénomène. Insistant sur la notion d’empilements des transitions plutôt que de successions, ils abordent la transition énergétique du XXIème siècle, caractérisée par la nécessité de désempiler les émissions de CO2.
L’article « Les données sont-elles une marchandise comme les autres ? » est issu de la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS). Nicolas Mazzucchi, chargé de recherche à la FRS, aborde la question de la valorisation des données, de leur marchandisation et du rôle des individus face à cette hypothèse. Pour y répondre, l’auteur nous propose une analyse étayée qui clarifie les problématiques soulevées, celles de la nature même des données numériques personnelles et de leur possession ou encore celles du rôle des grands gestionnaires de données ou de la protection apportée par les législations française et européenne.
L’article « Leçons des guerres d’aujourd’hui pour les guerres de demain » est issu de la revue Conflits. Le général Vincent Desportes, ancien directeur de l’Ecole de Guerre et professeur associé à Sciences Po Paris, identifie les enseignements que nous pouvons tirer des guerres contemporaines pour éclairer celles de demain. Alors que la guerre change de visages, mais pas de nature, l’auteur met en exergue les enjeux et défis à venir pour une culture stratégique occidentale confrontée à l’hybridité déconcertante de ses adversaires.

dimanche 23 septembre 2018

Intelligence économique : une conférence de l'IHEDN


Bon, c'est à Paris mais les intervenants sont de haut niveau :

Conférence - Intelligence Economique & souveraineté informationnelle


QUAND ?

Début : 16 octobre 2018 19:30

Fin : 16 octobre 2018 21:00

OÙ ?

Ecole Militaire à Paris

PARIS

Lien externe

DESCRIPTION

L'IHEDN, la société Inter-ligere et l'Institut Français d'Intelligence Economique organisent une conférence débat à l'Ecole Militaire en présence d'Alain Juillet et Jérôme Bondu à l'occasion de la sortie de l'ouvrage « Maîtrisez internet – avant qu’internet ne vous maîtrise ».
Débats animés par Ali Laïdi.

**********************************************************



samedi 22 septembre 2018

Les nouvelles de la Défense

Le directeur de l’Agence de l’innovation de défense invité de la Lettre Entreprises & Défense


Lettre 3 2018Toute l’équipe de l’Association des entreprises partenaires de la Défense est heureuse de vous faire parvenir le nouveau numéro de notre Lettre trimestrielle au format pdf, Entreprises & Défense.

Avec un invité exceptionnel, Emmanuel Chiva, le directeur de la toute nouvelle Agence de l’innovation de défense.

Au sommaire également :
  • Les chiffres clés de la Défense.
     
  • Attaques informatiques, attaques informationnelles… des outils pour mieux se défendre mais également pour mieux comprendre.

Pour télécharger ce numéro :



***********************************

La synthèse du point presse du ministère des armées, qui revient sur l’actualité des armées et des opérations en cours, ainsi que sur la nomination du GA LANATA au poste de SACT et sur le plan Lycées annoncé par la SEMARM, est à télécharger ici.

**********************************




vendredi 21 septembre 2018

Les manipulations de l'information : un défi pour nos démocraties

Le rapport IRSEM/CAPS intitulé "Les manipulations de l'information : un défi pour nos démocraties" est désormais en ligne : 👉 Vous pouvez le télécharger en version française sur le site IRSEM / Ministère des Armées : https://lnkd.in/dK7D7Nu 👉 Il est également disponible sur le site du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères : https://lnkd.in/d3kPiUM

jeudi 20 septembre 2018

Discours de la MINARM en clôture des Universités d'Eté de la Défense

Vous trouverez ici le discours de la MINARM aux UED (dont le thème était Jeunesse, Europe, Innovation

(seul le prononcé fait foi)

Après avoir dressé le constat d’un monde dangereux et violent où s’affrontent les puissances, elle revient sur son action et celle du gouvernement «  après des années de renoncement » pour renforcer notre défense (succès dans les opérations sur et hors du TN, efforts dans le Cyber, réforme de la DGA pour moderniser nos procédures d’acquisition d’armement).

Elle poursuit sur les réformes qui restent à faire: « La transformation du ministère est un impératif et je compte l’accélérer. Je compte m’atteler à la réforme des soutiens. Et sous prétexte que ce n’est peut-être pas le plus visible, la réforme du soutien, affaibli par des années de réductions, a été trop longtemps repoussée. Je suis ministre pour mener toutes les transformations nécessaires, pas seulement les réformes sexy. Je sais que c’est une des priorités du chef d’état-major des armées, il peut compter sur ma détermination. » « Nous allons renforcer la capacité des commandants de bases d’unité et de bases de défense à obtenir les soutiens nécessaires. Car c’est au soutien de s’adapter au rythme et aux besoins des unités et non l’inverse. »
« Il ne s’agit évidemment pas de remettre en cause le caractère interarmées des services de soutien. Ce serait une erreur grave. Il s’agit de trouver un modèle qui allie la réponse aux besoins exprimés par les forces, (…) et le professionnalisme et l’expertise de nos services de soutien. »

Elle revient aussi sur le plan famille, plus brièvement, en rappelant que l’humain est au cœur des priorités, avant de poursuivre sur l’Europe : « Le monde a changé, les menaces ont changé, la société a changé. Nos Armées aussi, changent, et cette modernité, c’est l’Europe ». Car il faut «  bâtir une « Europe qui protège, bâtir une autonomie stratégique européenne ». la MIN ARM mets en avant les avancées de cette année dans ce domaine, avec le Fonds européen de défense, « qui donnera un souffle à notre innovation et notre recherche capacitaire », la coopération structurée permanente « qui a su fédérer les Etats », et l’Initiative européenne d’intervention.
Elle poursuit en mettant en insistant sur l’Innovation, les victoire de Demain se gagnant aujourd’hui : « Notre protection passe par l’Europe, donc. Elle passe aussi par l’innovation ».

Avant de conclure, la MINARM rappelle les liens entre les armées et la jeunesse et revient sur le SNU, sans donner plus d’informations sur ce sujet :
« les Armées sont un modèle pour la jeunesse. Un modèle d’engagement, un sens donné à sa vie. Un modèle de mixité, où seuls le talent et l’investissement comptent, où l’ascenseur social ne s’est jamais grippé »
« Aux côtés de l’Education nationale, du ministère de l’Intérieur, des autres ministères concernés, le ministère des Armées aura tout son rôle à jouer dans le futur service national universel. ». « Une première étape, celle du rassemblement, qui réunira des jeunes pendant un mois. Il s’agira d’une période où ils apprendront à faire société. Après ce temps, viendra celui de l’engagement, volontaire »

Après avoir fait une promesse (« Devant toute la communauté de défense, je viens donc vous faire une promesse : du travail, du travail et encore du travail »), la MINARM conclue en donnant sa vision des armées : « Je veux une Armées moderne, profondément audacieuse, protectrice, ouverte. Une Armée qui répond à toutes les menaces, anticipent les défis. Une Armée qui assume fièrement son histoire et ses valeurs, et qui tourne les yeux, résolument vers l’avenir » (...)

mercredi 19 septembre 2018

Les écoles militaires de Lyon-Bron regroupées




C'était une décision prise par le ministre des Armées. L'Ecole de santé des armées (ESA) et l'Ecole du personnel paramédical des armées (EPPA) sont dorénavant regroupées.

Depuis le 1er septembre les deux écoles forment un nouveau bâtiment : les Ecoles militaires de santé de Lyon-Bron (EMLSB), sur le site de l'ESA. Les élèves infirmiers, médecins et pharmaciens y seront donc formés. Au total près de six compagnies d'étudiants en médecine et trois compagnies d'élèves infirmiers composent l'EMLSB, soit 930 militaires.

Le but de ce regroupement est de rapprocher et consolider les liens entre médecins et infirmiers, dès le début de leurs études. Ces derniers devront notamment travailler en binôme lors des opérations.

lundi 17 septembre 2018

300.000 hommes, 36.000 véhicules, 1000 avions... La démonstration de force de la Russie de Poutine

300.000 hommes, 36.000 véhicules, 1000 avions... La démonstration de force de la Russie de Poutine
11 sept. 2018 18:04 - Thomas Guien

La Russie affiche ses muscles. Depuis ce mardi et durant une semaine, la plus vaste manœuvre
militaire de l'histoire du pays a débuté dans l'est du pays, en Sibérie.
Les chiffres donnent le tournis : près de 300.000 hommes, 36.000 véhicules,
1000 avions et 80 navires, mais aussi des soldats mongols et chinois.
Une démonstration de force, baptisée "Vostok-2018" (Est-2018), qui ne doit rien au hasard.

dimanche 16 septembre 2018

Intelligence économique et sécurité-sûreté

Les hommes qui font l'innovation : Christophe AMANDE

La valeur n'attend pas le nombre des années. Et s'affranchit aussi de parcours classiques : Christophe AMANDE est un entrepreneur-né, un lanceur de (bonnes) idées, un créateur qui ne vient pas du sérail. Il aime à dépoussiérer certaines barrières du business classique.

Après un parcours rapide (BTS) à l'IDRAC, il entreprend, dans la restauration d'abord. Animé par un goût prononcé de la relation-clients, au-delà des croissants et autres viennoiseries, il s'intéresse très tôt à la communication relationnelle, à l'influence. Il développe une connaissance pointue des techniques de veille et de communication, et crée dès 2006 la société OUBA, qui deviendra rapidement un groupe de communication. De la comm' à l'influence, au social media, à l'intelligence économique, il n'y a qu'un pas et c'est bientôt le lancement d'Eyes Media, société spécialisée en renseignement économique (Agence de cyber-investigation et de sécurité de l'information) fortement appuyée sur les techniques informatiques. Le logiciel E-perion, lancé en 2012, automatise la veille stratégique et permet de concurrencer les solutions nationales et internationales au plus haut niveau ; mais Eyes Media n'oublie pas le facteur humain, et les analystes de l'équipe complètent la cyberinvestigation par une touche de bon sens que l'intelligence artificielle n'arrive pas encore à approcher...
« Les outils apportent 50% de la plus-value, mais l'humain représente encore les 50% qui font la différence dans le renseignement économique », précise-t-il.

Au passage, Christophe AMANDE lance DATAGONES. Un réseau informel des acteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes de l'Intelligence économique, stratégique, sociale et de la Cyber sécurité, avec le soutien de la CPME régionale. Au cours de réunions conviviales de présentations mutuelles et d'échanges, les gones de tous les métiers de l'i.e. et du numérique se retrouvent et tissent des liens. Les plus jeunes, étudiants fraîchement diplômés, essaiment même en créant Datagones-jeunes... On retrouve ici cette envie qui habite Christophe AMANDE, de démocratiser et d'ouvrir au plus grand nombre l'accès aux nouvelles technologies de l'information.

Intelligence économique et cybersécurité : un constat.
Actuellement dans notre pays, quelque 500 nouveaux spécialistes sont formés chaque année ; or le marché du travail est encore très restreint dans ces métiers. Nous avons encore devant nous quelques années difficiles, le temps que ces jeunes prennent des responsabilités dans les entreprises et fassent passer le message de l'intérêt stratégique de l'i.e.
La commercialisation de services d'information progresse chaque année mais reste encore très en-dessous du besoin réel – encore peu de PME et ETI sont conscientes de la valeur de l'information, encore moins savent la traiter et la protéger.
L'offre en elle-même est encore en train de se chercher. D'un côté, un marché très traditionnel, dominé par les services de l’État et quelques agences de renseignement commercial classique, utiles mais peu réactifs et sous forte tutelle – on a bien observé combien les gouvernements souhaitent prendre la main sur l'intelligence économique et stratégique ces dernières années. De l'autre côté, l'émergence de nouveaux outils, créés ou non pour cet usage, qui portent la création de start-ups qui proposent de nouvelles solutions au client final. Dans cet univers, on passe progressivement du renseignement défensif, orienté vers les situations passées, à une stratégie plus offensive, centrée projet. Une proactivité plus affirmée aussi, et l'ouverture à de nouvelles opportunités révélées par de nouvelles connexions.
Le besoin en analyse va évoluer vers plus de pertinence et plus de finesse, sans doute. Pour autant, le développement de nouveaux outils numériques, appuyé sur l'intelligence artificielle et sur les chaînes de blocs, n'emporte pas la diminution du facteur humain. Au contraire, l'accroissement de la demande en termes de qualité et de finesse donne de plus en plus d'importance à l'intervention d'analystes de qualité. La machine n'est finalement là que pour faciliter le tri dans une masse de données en croissance exponentielle.
De même, les sociétés de renseignement traditionnelles vont conserver une place dans le paysage de l'information stratégique, un peu comme lors de l'apparition de AirBnB sur le marché de l'hôtellerie.
C'est dans un état d'esprit d'ouverture et de démocratisation de l'accès à l'information – même aux TPE – que se situe actuellement l'innovation : une démarche réseau, appuyée sur les nouveaux outils comme les réseaux sociaux professionnels et favorisée par la rapidité et la multiplicité des possibilités de connexion.
Alors, Christophe AMANDE reprend son bâton de créateur et lance, il y a deux mois à peine, 
la plate-forme VIGIE.online, portée par une nouvelle société, Vauban-online. VIGIE.online se propose de démocratiser les services de l’intelligence économique et de la sécurité sur internet : une nouvelle étape vers l’ubérisation de services à forte valeur en direction des Décideurs.
Place de marché mettant en rapport experts et clients (moyennant une commission modérée dont une partie sert à financer un fonds de garantie des paiements), offrant des services collaboratifs à valeur-ajoutée à ses membres, cette plate-forme a réuni en deux mois plus de cent experts sur les quatre mille présents dans la sphère francophone... Et 2 500 contacts sur LinkedIn.
C'est donc un début, mais la levée de fonds en cours de finalisation va lui donner un coup de fouet et, sans doute aucun, lui faire atteindre les sommets !

FOCUS : VIGIE.online
VIGIE.online est la première (et seule) plate-forme marketplace consacrée à l'intelligence stratégique. Un tour sur https://vigie.online/ permet de visualiser les profils de plusieurs dizaines d'experts dans douze métiers et plus de soixante spécialités liés à l'intelligence stratégique, la veille, la cybersécurité. Un « sourcing » grandement facilité pour les entreprises et organisations qui cherchent à s'adosser à des compétences fortes, ciblées et validées.

C'est la quintessence, le point focal de l'expérience et de la compétence, au niveau national et francophone d'abord et bientôt au-delà des frontières.


Pour les experts, de nombreux services accompagnent le référencement : services de soutien, financiers (une monnaie virtuelle spécifique un jour ?) et gestion des comptes, rencontres entre pairs virtuelles et physiques. Le retour d'expérience business et utilisateurs permet de partager et de valoriser la communication business... Le tout avec une éthique forte centrée sur l'ouverture et la transparence, pour améliorer les pratiques professionnelles et s'ouvrir à la participation des VIGIEnautes.

La cible ? Les entreprises, les PME et ETI, les groupes, l''État (avec notamment un partenariat avec la Défense pour la reconversion des militaires) : en bref un concept ouvert, social, orienté business éthique.

En savoir plus :
consulter les blogs


Christophe Réville 09-2018
© crédit Photo VIGIE.online

samedi 15 septembre 2018

Conférence ANOCR « Schneider, un industriel de l’armement dans la tourmente de 14-18. »



Conférence ANOCR « Schneider, un industriel de l’armement dans la tourmente de 14-18. » Mardi 16 octobre 2018, à 18H00.  Cercle de garnison. Quartier général Frère. 22, avenue Leclerc. 69007 Lyon.

La conférence traitera de l’industrie de l’armement pendant la Première guerre mondiale et plus particulièrement de la Société Schneider : l’ « état de siège » et la mise sous tutelle de l’industrie, les difficultés rencontrées pour s’approvisionner, fabriquer et répondre aux besoins fluctuants des armées, l’implication de la famille Schneider, la question des marchands de canons et des profiteurs de guerre, etc.

Le conférencier, Patrick ROLLAND, a travaillé dans plusieurs filiales du groupe Schneider Electric de 1990 à 2012,  en communication, journalisme d’entreprise et relations publiques. Il a été correspondant du Progrès à Tassin-la-Demi-Lune. Il est aujourd’hui guide-conférencier au Musée de l’Histoire Militaire de Lyon et sa Région. Ancien élève du Prytanée Militaire de la Flèche et passionné d’Histoire, il est membre associé de l’IHEDN depuis deux ans.  

vendredi 14 septembre 2018

Conférence : Mexique : l’armée et la sécurité intérieure


Jeudi 27 septembre 2018

18h00-19h30
IDRAC Business SchoolCampus de Lyon, 4ème étage, Salle C 43647 rue Sergent Michel Berthet, 69009 Lyon
Jean-Jacques KourliandskyChercheur à l’IRIS sur les questions ibériques (Amérique latine et Espagne)
_______


Si le recours à l’armée dans la lutte contre le narco trafic avait déjà fait sortir les militaires de leurs casernes en 2006 et est dorénavant en cours depuis une dizaine d’années, le vide juridique vient d’être comblée avec l’adoption de la loi de sécurité intérieure. Cela pérennise son rôle et amplifie ses prérogatives en matière de sécurité intérieure. Quels sont les premiers bilans de son action ? Son rôle est-il amené à croitre et s’étendre encore plus ? De la lutte contre le narco trafic, la loi lui attribue aussi une compétence de neutralisation des actes de résistance…
Programme 
Ouverture des portes : 17h30Début de la conférence : 18h00
La présentation sera suivie d’échanges avec la salle.
>> Date limite d’inscription le 24 septembre 2018.