mardi 15 mai 2018

Concert du 17 mai à la Bourse du travail / Centenaire de la paix - 1918




1918-2018... 

A l'occasion de la célébration du 'Centenaire de la Paix' de la Ville de Lyon, un oratorio d'Isabelle Aboulker, "1918, l'homme qui titubait dans la guerre" sera interprété salle Albert Thomas le jeudi 17 mai à partir de 19h00 par les élèves de cycle 3 de l'école Albert Camus, trois solistes vocaux et l'ensemble instrumental du Conservatoire de Lyon.

Commande d'État, l’oratorio d’Isabelle Aboulker, sur un livret d’Arielle Augry, rend compte de la réalité de cette époque, à travers l'un des derniers combats, qui eut lieu sur le front le 11 novembre 1918, le jour même de l'armistice.

La clé de voûte de cette dramaturgie est la mise en situation d'un soldat lors de ce dernier assaut. Nous assistons, avant qu'il ne meure, à son désespoir, ses souvenirs, ses dernières interrogations et réflexions sur la tourmente qui l'a emporté. A travers ce soldat imaginaire et acteur de guerre, ce sont les voix des dix millions de morts et des millions de participants de toutes les nations qui s'élèvent. Une dénonciation de la tragédie de la guerre et un appel à la paix adressé aux nouvelles générations.
Tous les textes qui illustrent la souffrance et les réflexions du soldat sont des extraits d'œuvres et des poèmes de ceux qui ont vécu cette guerre dans leur chair d’hommes, comme : Blaise Cendrars, Guillaume Apollinaire, Louis-Ferdinand Céline, Erich Maria Remarque, Ernst Jünger, François Bernouard, Lucien Linais, Benjamin Péret, Henri Bataille, Romain Rolland , Jean Cocteau...

Les interprètes :
Environ 130 enfants des classes de CM1 et CM2 de l'école Albert Camus – élèves maîtrisiens et chorales du Conservatoire de Lyon dirigées par Xavier Olagne, chorales du cycle 3 de l’école dirigées par Patrick Odiard – constituent  le chœur. Celui-ci incarne les voix de la multitude des soldats partageant une expérience commune, les voix des enfants de « l'arrière » et plus généralement de l'humanité.

Trois solistes (soprano, Eugénie Joneau, baryton, Baptiste Bonfante, et récitant, Xavier Jacquelin).
Le récitant est la conscience du soldat français qui est aussi la voix des discours de la propagande.
Le chanteur sera l'incarnation de tous les rôles ayant une dimension lyrique et ainsi, sera porteur de plusieurs points de vue. 

La chanteuse sera Lou, la femme du soldat (en hommage à Apollinaire), ainsi que représentante de toutes les autres paroles féminines.
En première partie du concert, les élèves du cycle 2 interpréteront d'autres chants et une oeuvre de la même compositrice sur un thème différent, plus adapté à leur jeune âge.

IMPORTANT : Inscription souhaitée
Ouverture des portes à 18h30.