mercredi 18 octobre 2017


M. Stéphane BOUILLON, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud, préfet des Bouches-du-Rhône (hors classe), est nommé préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Est, préfet du Rhône (hors classe) à compter du 11 octobre 2017.
(Lire le J.O. ici)


Le nouveau préfet du Rhône et d'Auvergne-Rhône-Alpes, Stéphane Bouillon a déjà exercé dans le corps préfectoral au sein de notre région qu'il connaît bien, puisque, entre 2006 et 2008 il a été préfet de la Loire.
En poste en PACA depuis le 1er août 2015, Stéphane Bouillon, soixante ans, le nouveau préfet du Rhône et d'Auvergne-Rhône-Alpes est un ancien élève de l’Institut d’études politiques de Paris et de l'ENA (promotion Louise Michel).
Il est titulaire d’un DEA de droit public.
Ce natif de Cambrai a, successivement, été préfet de l’Aube en 2001, puis préfet de la Sarthe en 2003, puis de la Loire en 2006. Il est ensuite nommé le 28 juillet 2008, préfet de Corse, préfet de Corse du Sud, hors classe, poste qu’il occupe jusqu’en 2011.
C'est alors qu'on le retrouve directeur de cabinet de Claude Guéant au ministère de l’Intérieur, puis préfet du Bas-Rhin et de l’Alsace à partir de novembre 2012.
Durant cette période, il fait partie des sept préfets “préfigurateurs” nommés en juillet 2015 par Manuel Valls, alors Premier ministre, pour préparer l’adaptation de l’organisation préfectorale de l’État à la nouvelle carte des grandes régions entrée en vigueur en janvier 2016.

Le gouvernement a également mis fin aux fonctions du secrétaire général de la préfecture du Rhône, Xavier Inglebert, lequel a été remplacé par Emmanuel Aubry, qui occupait le même poste à la préfecture de la Loire-Atlantique.