mardi 31 mai 2016

Cyberespace et Terrorisme

Jacques-Louis Colombani est avocat, docteur en droit et diplômé de l’Institut de criminologie et de droit pénal de Paris. Son expérience riche et éclectique et ses recherches menées notamment sur la cyberdépendance et la commission de crimes et de délits liés à cette dépendance lui donnent un regard précis sur la problématique du terrorisme dans le cyberespace. Il a été, par ailleurs, responsable du « Cours supérieur, Droit pénal spécial des affaires, intelligence économique et lutte contre la contrefaçon » pendant 11 ans à l’Ecole des Officiers de la gendarmerie nationale.
Jacques-Louis vient de commettre un essai, publié aux PUL (Presses de l’université de Laval) un essai dont vous trouverez, ci-dessous, la présentation de l’éditeur.

« Montrant que le temps de grandes concertations internationales est certainement venu pour sauver un patrimoine commun, le texte passe en revue les réactions des États envers le cyberterrorisme pour couper le réseau aux terroristes... Le but du terrorisme est de semer le trouble, d’exercer du chantage, de provoquer le chaos. Il passe par deux vecteurs, l’un humain, l’autre technologique.
Les terroristes agissent sur les hommes en suscitant la peur ou en étant prosélytes. Ils agissent par Internet, soit en laissant planer des doutes sur la sécurité et la sûreté des installations stratégiques, soit en provoquant la dépendance par des méthodes sectaires.
Ainsi, les machines auraient un pouvoir sur les hommes, les uns seraient convertis, les autres terrorisés…
Pour sortir du chaos et rétablir un ordre, passer les relais après l’état d’urgence, il faut se garder des dérives totalitaires qui seraient des leurres pires finalement que le mal…
Le présent essai est un appel citoyen qui est fait aux familles qui doivent prendre conscience de la menace jusque dans les recoins les plus éloignés de la République et agir sur l’éducation des enfants. Le texte s’adresse également aux éducateurs qui ont en charge les plus exposés. Enfin, il invite à propager l’esprit de résistance, tout comme les terroristes propagent l’esprit de peur.
Il porte une profession de foi dans cette " génération Y " qui saura serrer les rangs et former les bataillons numériques pour que le monde libre soit encore libre demain.

Dans le cadre du réseau Implic’Action, Jacques-Louis Colombani interviendra lors d’une prochaine rencontre de ce réseau au Fort de Vincennes, le 9 juin 2016, sur le thème : «  Des missions  ACM à l’international (officier de réserve) à la pratique contre les menace cyber »
Les auditeurs intéressés peuvent s’inscrire auprès de notre camarade Jean-Michel LEBEC : jmlebec@yahoo.fr

Publications des Auditeurs

 Dans les coulisses de la présidence

Hollande
De son bureau de correspondant permanent, à droite de l’escalier d’honneur, il les voit tous passer. Eux, les invités du Président. De temps à autre, le samedi, François Hollande lui accorde un entretien d’une heure en tête-à-tête, dans son bureau du premier étage. Un président « Formica » sur lequel les critiques et l’impopularité glissent sans laisser de trace.
Sous la plume d’Hervé Asquin, se dessine le quotidien off de l’Elysée et de son locataire. L’improvisation, souvent, dans l’exercice du pouvoir. Les voyages officiels trépidants – ce qu’on ne voit pas à la télé.
Le livre rapporte les confidences du Président sur les mensonges de Cahuzac, le renvoi d’Aquilino Morelle, Poutine l’indéchiffrable, les impétueuses « femmes de sa vie » : Ségolène, Valérie et Julie…
Familier des proches du Président, Asquin ne se fixe qu’une contrainte : le devoir de vérité. Quatre ans après l’accession à l’Elysée de François Hollande, ses notes dessinent le making off du quinquennat – la réalité derrière les faux-semblants.
ASQUINL’auteur : Hervé Asquin a été correspondant de l’Agence France-Presse en Allemagne, à Bonn puis à Berlin, de 1994 à 2000. Il a été de 2006 à 2010, le correspondant « Défense » de l’agence. Depuis l’été 2012, il couvre la présidence française à l’Elysée. Il est l’auteur de La Guerre la plus longue. L’Occident dans le piège afghan (Calmann-Lévy, 2013).
Hervé Asquin est auditeur de la 56e session nationale de l’IHEDN.
Editions l’Archipel – 18 €
 1540-1
13 novembre 2015. Sept attaques terroristes sont perpétrées à Paris par des commandos de l’Etat Islamique. Elles font 130 morts et plus de blessés. Jamais la capitale française, déjà éprouvée en janvier avec les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Chacher n’avait connu un tel carnage.
Comment de jeunes Français peuvent-ils commettre de telles atrocités ? Existe-t-il une typologie particulière des recrues qui partent dans des pays en guerre au nom de l’Islam, ou qui se sacrifient en massacrant des innocents sur le sol qui les a vus naître ? Comment sont-ils attirés puis fanatisés par ces prédicateurs professionnels du Jihad ? Quelles sont les caractéristiques de leur discours et leurs méthodes d’endoctrinement ? Autant de questions auxquelles Jean-Christophe Damaisin d’Arès tente de répondre au travers d’une approche psycho-sociologique.
L’auteur : Titulaire d’un Master II en relations internationales, option Défense et Sécurité Internationale, d’un Master II Défense et dynamiques industrielles, ainsi que d’un diplôme d’université spécialisé en méthodes psychologiques en criminalité, Jean-Christophe Damaisin d’Arès est également licencié en psychologie. Formé à la lutte contre la piraterie maritime, spécialiste des opérations d’influence, il s’est intéressé aux différents types d’organisations liées aux réseaux terroristes. Il est auditeur de la 188e session régionale IHEDN (Antoine de Saint-Exupéry – Paris 2012).
Editions JPO – 9,90 €

lundi 30 mai 2016

Audition de M. Patrick Calvar, directeur général de la sécurité intérieure par la CDNFA de l'Assemblée nationale


Commission de la défense nationale et des forces armées

Mardi 10 mai 2016

Séance de 17 heures

Compte rendu n° 47

Présidence de M. Philippe Nauche, vice-président

Audition de M. Patrick Calvar, directeur général de la sécurité intérieure 


Le texte de l'audition est accessible ici.

dimanche 29 mai 2016

La réserve 2018 : « Une nouvelle réserve pour de nouvelles menaces »

Lire ici "sous toutes reserves", la lettre d'information sur la réserve militaire




Plan d’actions renforcé pour la réserve au contact

Bien que la journée nationale du réserviste soit terminée , l’armée de Terre continue de mettre l’accent sur l’importance de sa réserve. Le 13 avril, le général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), en a solidifié les liens en signant une convention avec les associations représentatives.
Actualisant les directives de 2003, le CEMAT encourage par cette signature les actions menées au profit de la réserve, notamment en faveur du recrutement. Le plan d’action « réserviste au contact » prévoit ainsi d’accélérer le processus de recrutement à travers trois axes : l’enseignement de défense à l’école, les préparations découvertes et les préparations militaires. Cette convention permet également d’appuyer les associations - comme l’association nationale des réservistes de l’armée de Terre (ANRAT) ou la fédération nationale des associations des sous-officiers de réserve (FNASOR) -, dans leurs demandes de subventions auprès de la direction des ressources humaines du ministère de la Défense. La FNASOR a ainsi déjà prévu d’ouvrir dès 2016 huit centres de préparation découverte, visant à présenter l’armée de Terre et sa composante réserve.
Les missions sur lesquelles sont projetés nos militaires engagent des forces dans des volumes inédits : plus de quatre fois supérieurs à ce qui existait auparavant. La réserve opérationnelle, partie intégrante des forces armées, a pleinement un rôle à jouer en venant renforcer les forces d’active dans cette nouvelle mission si importante pour la sécurité de nos concitoyens. Conforter et dynamiser le rôle de la réserve opérationnelle devient donc une impérieuse nécessité.
24 000 réservistes opérationnels d’ici 2019, dont « 1 000 déployés chaque jour pour participer à la protection du territoire », tel est le cap à tenir selon le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.
Bonne journée.
           
Adjudant-chef Pascal ROMON
Président des sous-officiers
du Régiment médical
poste : 821.011.8237 ou 04.26.22.82.37
<< L’excellence pour sauver >>

samedi 28 mai 2016

Commémoration de la bataille de Verdun, demain à 10h place Carnot, et aussi...




et regarder : "Les artisans d la mémoire"



Eurosatory, c'est bientôt



Notre association régionale, en partenariat avec l'Association des Officiers de Réserve de la région Lyonnaise, organise un voyage de groupe le vendredi 17 juin prochain, avec au programme :

  • rencontre avec les PME de défense du cluster EDEN,
  • réception à déjeuner et visite commentée du stand Renault Trucks Défense, partenaire de nos associations,
  • visite libre
Le nombre de places est limité. 
demandez votre badge là en précisant 

Vous êtes membre d'une autre administration gouvernementale, régionale ou locale
Société / Organisation : IHEDN

et : 

Vos centres d’intérêt*
Si autre, précisez
"visite IHEDN" invitée par RTD


Planning : vendredi 17 juin 2016 : départ de Lyon Part-Dieu pour 07h - visite stand Renault Trucks Défense et déjeuner dans les salons de RTD, visite des stands du cluster EDEN, visite libre - retour à Lyon en fin de journée (TGV de 18h). Nombre de places limité à 12, réservé aux membres de l'AORL, aux auditeurs et membres associés.
Le trajet est à votre charge ; une contribution de l'Association Régionale aux frais est en cours de décision.

mercredi 25 mai 2016

La nouvelle organisation de l’armée de Terre sur le territoire national

Par arrêté du Premier ministre et du ministre de la défense en date du 10 mai 2016, le général de division Gaëtan Poncelin de Raucourt est nommé directeur de projet territoire national (groupe III), placé auprès du chef d'état-major de l'armée de terre, pour une durée de trois ans.

Dans le cadre de l'engagement sur le territoire national, il a pour mission de renforcer les synergies internes à l'armée de terre, entre les différents piliers du modèle « au contact » et entre l'active et la réserve, ainsi que de développer une coordination solide entre l'armée de terre, l'interarmées et les ministères concernés. Il est notamment chargé de l'emploi des réserves sur le territoire national et, à ce titre, propose et met en œuvre, en liaison avec les armées, directions et services du ministère, les leviers permettant d'atteindre l'objectif de 40 000 réservistes opérationnels inscrit dans la loi de programmation militaire.

La nouvelle organisation de l’armée de Terre sur le territoire national  : https://www.hcfdc.org/ajax/getAttachement/1452173698_synthese_151217.pdf

En complément : 
Le général Thiébault abandonne la direction du projet Réserve 2019 au profit du général Gaëtan Poncelin de Raucourt qui sera élevé au grade de général de division, le 1er avril. 
Outre la direction du projet Réserve 2019, le général Thiébault occupe deux autres fonctions: celle de secrétaire général du conseil supérieur de la réserve militaire et celle de délégué interarmées aux réserves.

mardi 24 mai 2016

JNR 2016 à Université Lyon 1- Faculté Rockefeller : Réponse sanitaire face aux attentats...

Voir ici le diaporama des retombées presse de cet évènement organisé de main de maître notamment par Géraldine PINA-JOMIR, auditrice IHEDN et ses camarades de la Collégiale des référents défense, avec le concours du régiment médical et des Forces de la région.





lundi 23 mai 2016

Sentinelle : description du dispositif en Île de France

Veuillez trouver ci-jointe l'invitation à notre prochaine table d'hôtes le jeudi (oui un jeudi) 26 mai, qui portera sur l'opération Sentinelle en Île de France, région où le dispositif est d'une ampleur exceptionnelle. Le conférencier est auditeur jeune à Paris.


Géopolitique et jeux d'influence sur internet : le décryptage de Pierre Verluise

Œuvrer pour une géopolitique tout à la fois pédagogique, sérieuse et attractive : tel est l'objectif de Diploweb.com et des différents vecteurs déployés depuis plus de quinze ans sur internet par Pierre Verluise. Docteur en géographie politique (Sorbonne), universitaire, chercheur, éditeur, spécialiste des questions européennes, éditeur, il apparaît comme un personnage-clé du monde géopolitique francophone. Ayant compris très tôt que l'outil numérique pouvait être mis au service d'une cause jusque-là encore confidentielle, Pierre Verluise a contribué à désenclaver la géopolitique, lui permettant de rayonner vers un large public via le web.

Lire ici l'entretien qu'il a accordé à "Communication & Influence".

jeudi 19 mai 2016

Salle comble lors de notre dernière Table d'Hôtes durant laquelle un cadre supérieur de la DGSI nous exposait la stratégie des Services face à la menace djihadiste.
Un contenu qui ne peut être publié mais qui a passionné nos auditeurs.

(photo Jean-Paul Bernard)

mercredi 18 mai 2016

Charles Millon hôte de l'association régionale




Le groupe "travaux" recevait la semaine passée Charles Millon, ès-qualité ancien Ministre de la défense, pour l'interviewer sur le thème de travail de l'année (la Mer). Nous avons abordé certaines vérités (qui ne seront pas transcrites ici) sous l'angle d'analyse de notre association régionale. Un dîner convivial au salon "Empire" du Cercle ponctuait cette séance de travail.

(photos Jean-Paul Bernard)



mardi 17 mai 2016

Un nouveau plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme

Le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté le 9 mai un nouveau plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme. Plusieurs mesures ont été saluées par Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat chargée de la Ville. Ils citent tout d'abord « l’inscription [...] (c) collectivitéslocales.fr



(image www.stop-djihadisme.gouv.fr)

lundi 16 mai 2016

Visite gratuite au Musée Clément ADER le 21 mai

Le samedi 21 mai est une journée d'ouverture gratuite des Musées.
Par conséquent, le Musée de l'aviation EALC de Lyon-Corbas ouvre ses portes exceptionnellement ce jour là de 14h à 22h.
Ces visites ne seront pas guidées comme c'est le cas habituellement, mais un certain nombre de guides assermentés dont je fais partie, seront dans les hangars pour répondre à vos questions et vous guider.
Une vingtaine d'avions prestigieux et mythiques vous feront découvrir le patrimoine aéronautique français depuis le biplan d'Armand Zeipfel de 1908 au Mirage 2000 encore en service dans l'armée de l'air. Vous pourrez également admirer le fameux bombardier stratégique nucléaire, le Mirage IV P, classé en avril dernier monument historique de par la qualité de sa restauration (6 000h de travail à 4 personnes pendant 3 ans ).
L'équipe EALC vous souhaite une excellente visite et aura beaucoup de plaisir à vous accueillir.
Au plaisir de vous rencontrer personnellement.

Gérard Bouchacourt- Chargé de Communication EALC.
Mobile : 06 37 27 91 53


La Ville de Lyon commémore la bataille de Verdun


Découvrez comment la Ville de Lyon commémore la bataille la plus meurtrière de la première Guerre mondiale.
> A découvrir ici


Mai-Juin 1916 : sur le Front, la guerre aérienne

La première guerre mondiale est la 1ère guerre à utiliser des avions lors des combats. 

Ces nouveaux "outils" vont profondément modifier la façon de "faire la guerre".
> A découvrir ici


dimanche 15 mai 2016

Actualisation des connaissances, par le général directeur de l'Ihedn

Chers amis de la « Communauté IHEDN »,

Dans le cadre de l’actualisation des connaissances des auditeurs, des documents de référence sur la défense et la sécurité nationale sont désormais transmis régulièrement à la « Communauté IHEDN » (Institut, auditeurs, associations, Fonds de dotation IHEDN).

Succédant au premier envoi de janvier, et au deuxième de fin février, ce troisième envoi comprend :


Bonne lecture.

samedi 14 mai 2016

Connaître l'histoire... Pour ne pas la revivre (c'est d'actualité, NdLR)

"Le 22 juin 1940, la France signe une reddition déshonorante. C’est la pire catastrophe qu’ait connue ce pays pourtant riche en guerres et en malheurs depuis sa naissance. Comment et surtout pourquoi un tel désastre a-t-il été possible ? Une production historique considérable a été consacrée à ce sombre moment de notre histoire. Elle fait toujours état d’une sorte de fatalité, due à la démographie, aux circonstances, au destin. La tendance historiographique irait vers « l’inévitable » voire « l’excusable » défaite. Et pourtant, que d’erreurs, et que de responsables ! L’armée, la classe politique, les élites ont toutes joué la carte de la passivité et multiplié les erreurs stratégique et économiques. 

Tissant l’histoire officielle et des archives inédites dans un récit vivant et audacieux, L’Impardonnable défaite est une remarquable enquête historique et humaine.
« Pour que le mal triomphe, il suffit que les hommes de bien ne fassent rien. » Cette phrase du philosophe Edmund Burke s’appliquerait parfaitement à la défaite française de 1940 si le constat n’était pas plus terrible encore : le mal a triomphé non seulement à cause de la passivité, mais surtout à cause des erreurs de la classe politique française. Telle est la thèse, polémique, courageuse et argumentée, de ce livre."


vendredi 13 mai 2016

Sentinelle : un témoignage présenté en table d'Hôte le 26 mai

Déclenchée le 13 janvier 2015 à la suite des attentats de Paris, l'opération SENTINELLE a déployé sur l'ensemble du territoire national plus de 10000 soldats pour faire face à la menace terroriste et appuyer les forces de police et de gendarmerie dans la protection des sites désignés comme sensibles. Avec les deux tiers des effectifs engagés à son profit, la région parisienne concentre sans surprises l'effort principal des armées, et la zone d'action la plus importante. C'est ainsi par le prisme de la capitale qu'il nous est désormais possible de dresser un premier bilan, riche de 16 mois d'expérience, de cette opération militaire inédite dans notre histoire. Car au-delà des défis tactiques, logistiques et doctrinaux que constitue cet engagement opérationnel sans précédent, c'est la réflexion sur la place de l'armée au sein de la nation qui a surpris une communauté militaire exsangue, après deux décennies de coupes budgétaires et de déflations d'effectifs. De la simple patrouille sur le terrain, au centre des opérations de Saint-Germain-en-Laye, retour sur les coulisses de SENTINELLE à Paris.


Pour en savoir plus, nous avons invité :

Le capitaine Guilhem GRANIER

Référent Sentinelle pour le Corps de Ré action Rapide - France

qui traitera le thème :

l’opération Sentinelle en Ile de France

le jeudi 26 mai 2016 à 12h30 (accueil à 12h)

au cercle mixte du Quartier Général Frère (salon jaune) - 22 avenue Leclerc 69007 Lyon.

Inscriptions ci-contre à gauche.

mercredi 11 mai 2016

Dernière minute : conférence ce soir pour les 70 ans de l'ONU, à Sciences-po Lyon



organisée par la 
Maison de l'Europe et des Européens Lyon/Rhône-Alpes
Centre d'Information Europe Direct Lyon/Rhône-Alpes
242 rue Duguesclin
69003 LYON
Tel : 04 72 07 88 88

mardi 10 mai 2016

EURONEWS : une visite remarquable organisée par notre AR

22 auditeurs et membres associés ont eu le privilège de découvrir le gros cube vert qui héberge le siège d’Euronews à la Confluence, depuis son déménagement d’Ecully à l’automne 2015. Comme le musée des Confluences voisin, l’architecture ne laisse pas indifférent. Un puits de lumière central apporte beaucoup de luminosité.

Le passage de 4000 m 2 à Ecully à 10 000m 2 est palpable, tant les différentes salles sont bien dimensionnées. Le bâtiment n’était pas initialement prévu pour une chaîne de télévision. D’importants travaux, notamment en termes d’insonorisation, ont retardé l’installation. Euronews est copropriétaire des lieux avec la Caisse des dépôts et consignations et Voies navigables de France, propriétaire initial du terrain. Au dernier étage, la terrasse permet de jouir de vues remarquables, sur 4 côtés.


La chaîne a été lancée en janvier 1993, en réaction à la couverture médiatique de la guerre du Golfe, durant laquelle CNN était omniprésente. Aujourd’hui, elle appartient à 53% à un homme d’affaires égyptien, Naguib Sawiris. Les 47% restants sont détenus par des chaînes de télévisions publiques (comme France Télévisions) et par trois collectivités locales (région, département, métropole). Euronews est la 1 ère chaîne internationale d’information en Europe.

Chaque jour, 3 millions de téléspectateurs européens la regardent via le câble et le satellite, l’équivalent de CNN International et BBC World News réunis. A cela s’ajoutent 1,3 million
de téléspectateurs, via les fenêtres terrestres. En France, si vous ne disposez que du réseau hertzien, il vous faudra être très matinal (vers 6h) pour regarder Euronews sur France 3.
Environ 400 journalistes de 25 nationalités produisent simultanément 13 éditions en 13 langues : allemand, anglais, arabe, espagnol, français, grec, hongrois, italien, persan, portugais, russe, turc et ukrainien. Depuis deux mois, une petite sœur est née, Africanews, installée au Congo Brazzaville, 1ère chaîne d’information multilingue panafricaine.

Notre groupe a visité pendant plus d’une heure les locaux flambant neuf. Durant l’heure suivante, nous avons été accueillis, dans une salle de conférence, par Michael Peters, président du directoire, qui a expliqué le fonctionnement d’Euronews, sa gouvernance, les défis de demain (mener de front la télé traditionnelle et le digital) et a répondu à nos questions, de façon franche et décontractée.


Ce fut une visite appréciée de tous d’une entreprise unique en France.

(compte-rendu de Christian Granier, photos de Jean-Paul Bernard)

dimanche 8 mai 2016

Le Sommet de l'intelligence économique et de la sécurité - Chamonix 2016


Pour sa première édition en juin 2015, le Sommet IES de Chamonix a été le premier événement de ce type à être organisé en France. Lieu de convergence privilégié des institutionnels et industriels du secteur de la défense et de la sécurité, ce rendez-vous a permis aux grands décideurs de réfléchir et travailler ensemble aux grands enjeux de demain.
Mêlant ateliers de travail, formations et conférence plénière, le Sommet IES de Chamonix crée une atmosphère de travail unique, propice à la fertilité et la liberté des échanges, au cœur du prestigieux écrin du Mont-Blanc. Loin de l’agitation des centres de décision des grandes capitales, et selon un programme propice à la discussion, les participants se focalisent en toute sérénité sur leurs échanges. Le Sommet IES de Chamonix procure ainsi aux participants une opportunité unique d’apprendre les uns des autres, de partager des idées et d’initier ensemble la mise en œuvre de nouvelles solutions (ici quelques témoignages), dans un cadre très privilégié.
Ces journées de séminaire très privé sont réservées à vingt-cinq dirigeants d’entreprises qui échangent avec un nombre équivalent d’experts de la haute administration et des services de l’Etat, des armées, de la gendarmerie, de la police, du ministère de l’économie, des finances et du numérique.
Il présente l’avantage de deux jours de séminaire fermé réunissant un cercle réduit d’experts et de praticiens dans un vrai Chatham House où les gens apprennent à se connaître, à se faire confiance et donc à échanger réellement au fond sur les sujets au cœur de leurs préoccupations. Une conférence ouverte au public, aux enseignants et aux étudiants, aux PME et à la presse clôture cet événement le samedi 4 juin.
En 2016, la deuxième édition se tient les 2, 3 et 4 juin prochains :
Jeudi 2, vendredi 3, samedi 4 juin : le séminaire privé du Cercle IES

Samedi 4 juin, c’est la Conférence plénière de restitution des travaux
  • s’inscrire comme auditeur à la Conférence : cliquer ici
  • conditions spéciales étudiants et enseignants : par là.

Sous le parrainage de l’Institut des hautes études de défense nationale
ihedn

vendredi 6 mai 2016

Le Ministre de la défense s'exprime



  • Compte rendu de la Commission de la défense nationale et des forces armées, audition de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, sur les opérations en cours en date du 6 avril dernier.

Lire le compte-rendu ici.


  • M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense, s'adresse aux militaires de l’opération Barkhane à N’Djamena, jeudi 28 avril 2016.

Lire le discours ici.


  • M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense, devant les Forces Françaises en Côte d’Ivoire, à Abidjan, vendredi 29 avril 2016.

Lire son adresse là.


jeudi 5 mai 2016

Les dernières publications recommandées par l'ASAF :

Téléchargez gracieusement 32 pages en quadrichromie réalisées par l’ASAF sur :
  • La direction du renseignement militaire ;
  • Le commandement des opérations spéciales ;
  • Les forces prépositionnées ;
  • Opération SERVAL.
                                                                                                                        cliquez ICI
                                                                          
A lire :
  • Nos armées au temps de la Vème République du général de corps aérien (2S)  Michel FORGET, ancien commandant de la force aérienne tactique. (éditions Economica) ;
  • Verdun, pourquoi l'armée française a-t-elle vaincu? du lieutenant-colonel Claude FRANC, historien militaire dont les ouvrages font référence. (Editions Economica).

mercredi 4 mai 2016

visite du centre d'entrainement de Port Revel


L'ACORAM Rhône organise le vendredi 17 juin une visite du centre d'entrainement de Port Revel, en Isère, centre européen de formation à la manœuvre en eaux restreintes sur des modèles réduits. 

Le rendez-vous est fixé à 15h30 à l'entrée du centre, 3500 route de Revel, 38870 Saint-Pierre de Bressieux. 

Un covoiturage est possible au départ de Lyon (départ du quartier général Frère à 14h00, une heure trente de trajet). La visite devrait se terminer autour de 17h30-18h.
Itinéraire téléchargeable ici.


S'inscrire ici (nombre de places limité).

mardi 3 mai 2016

Forum TAC 2016 : Alain Juillet trace le panorama de la sécurité


Les attentats et les évènements de ces dernières semaines touchant aussi bien l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient que le sous-continent indien (Pakistan) traduisent à la fois le changement d’échelle et le changement de
nature de la menace sécuritaire : les menaces de sécurité extérieures prennent le pas sur les menaces classiques que sont la délinquance et la criminalité, les frontières entre sécurité extérieure et sécurité intérieure disparaissent progressivement, les flux migratoires qui ne sont pas des menaces en eux-mêmes, viennent conforter certaines autres menaces comme celles des problèmes de gestion des frontières et des libertés publiques.
C’est ce que synthétise en partie le Rapport 2016 « Evaluation et
perspectives des menaces sécuritaires » réalisé par l’IRIS, l’Institut de
Relations Internationales et Stratégiques et 7 autres think tanks européens associés pour FITS, le Forum international des Technologies de
Sécurité.
Cartels de drogue et gangs transnationaux, organisations criminelles de grande envergure, terrorisme, cyber-attaques, flux migratoires et problèmes de gestion des frontières, rupture d’approvisionnements énergétiques, corruption, trafic d’êtres humains, trafic d’organes, blanchiment d’argent et flux illicites, mais aussi d’autres menaces existantes ou proches, identifiées par certains Etats européens comme la violation des droits de propriété intellectuelle, le vol d’identité et des données bancaires, mais aussi la radicalisation du
conservatisme religieux, le manque d’intégration, les inégalités des richesses à l’échelle internationale : La diversification des menaces transnationales implique plus qu’une coopération générale, elle implique le besoin réel
de convergence des moyens, des objectifs et des résultats, à la fois des Etats entre eux, des acteurs publics et des acteurs privés, tout autant qu’elle implique la convergence des besoins et des solutions innovantes en matière de menaces
sécuritaires.
La transition numérique en général et de l’IoT, Internet of Things, le développement inéluctable de l’ordinateur quantique en particulier
et de l’innovation technologique liée à la sécurité (systèmes surveillance
des frontières, systèmes de simulation des forces de sécurité et reconnaissance des explosifs etc…) déplacent également ces nouveaux risques et nouvelles menaces et engendrent de nouveaux enjeux : enjeux pour l’intégrité, la
liberté publique, la prospérité, le bien-être des sociétés, la protection des peuples et leur propriété.
Ces enjeux appellent aux besoins de convergence des solutions des acteurs publics et privés en associant leurs efforts de lutte contre la corruption. Un tel engagement du monde des affaires est important pour le renforcement de la
bonne gouvernance, de la transparence, de la stabilité et de la sécurité aux niveaux national et international.
Après le succès de la première édition qui a réuni plus de 600 participants internationaux, 59 délégations officielles des pays membres d’Interpol et 68 pays, l’Innovation, « innover pour un monde plus sûr » a été le Fil rouge de
cette 2ème édition du Forum TAC, Technology Against Crime, coproduit par Live ! by GL events et FITS, sous le haut patronage d’Interpol et du Ministère de l’Intérieur, avec le soutien de la Métropole de Lyon qui a réuni à Lyon, les 28 et 29 Avril 2016 les acteurs mondiaux de la Sécurité.
Anticiper les menaces et répondre aux grands enjeux de sécurité, identifier et mettre en lumière les solutions de demain organisées autour de 3 menaces : cyber, crime organisé, terrorisme et de 3 solutions : l’innovation technologique, la coopération public/privé et la coordination internationale, seront au centre des rencontres et des débats.
Avec les nouvelles tendances de la criminalité organisée transnationale et de la diversification des menaces sécuritaires, cette 2ème édition du Forum TAC, Technology Against Crime répondait à deux objectifs :
• Anticiper les menaces et répondre aux grands enjeux de sécurité
• Identifier et mettre en lumière les solutions de demain
Je souhaite associer et remercier chaleureusement le soutien de la Métropole du
Grand Lyon et de son président Monsieur Gérard Collomb ainsi que le soutien d’INTERPOL à cette seconde édition du Forum TAC qui a bénéficié cette année d’un format unique qui associe des rendez-vous d’affaires, un Forum Innovation, des démonstrations, un espace networking, des cas pratiques et des interventions de haut niveau.
Avec plusieurs grands groupes leaders mondiaux sur leurs domaines auxquels vient s’ajouter un tissu dense de petites et moyennes entreprises (PME) impliquées dans les secteurs de la défense avec une forte visibilité internationale, la création d’un Campus de la sécurité intérieure soutenu par INTERPOL qui y a établi son siège depuis 30 ans, la Métropole Lyonnaise, est devenu le pôle d’excellence européen et le lieu de convergence des acteurs internationaux de la sécurité. 
A. Juillet