jeudi 17 décembre 2015

Réorganisation des Zones de défense et des régions de Gendarmerie : le détail, c'est ici


A lire ici, le Décret n° 2015-1625 du 10 décembre 2015 relatif à la composition des zones de défense et de sécurité, des régions de gendarmerie et des groupements de gendarmerie départementale

Le décret adapte la composition des zones de défense et de sécurité au nouveau périmètre des régions fusionnées à compter du 1er janvier 2016. Dans un souci de cohérence de l'action publique, la nouvelle région Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées, actuellement située dans le ressort de deux zones de défense et de sécurité, est intégrée à la zone de défense et de sécurité Sud ; le siège de la zone de défense et de sécurité Est est transféré à Strasbourg, chef-lieu de la nouvelle région Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine en application de la loi du 16 janvier 2015.

Le décret adapte également le périmètre des régions de gendarmerie afin qu'elles soient, à compter du 1er janvier 2016, en conformité avec les limites des nouvelles régions.



ZONES DE DÉFENSE
et de sécurité

RÉGIONS

DÉPARTEMENTS

Zone de Paris
(siège : Paris)

Ile-de-France

Essonne, Hauts-de-Seine, Paris, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d'Oise, Yvelines.

Zone Nord
(siège : Lille)

Nord - Pas-de-Calais - Picardie

Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme.

Zone Ouest
(siège : Rennes)

Bretagne

Côtes-d'Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan.

Centre - Val de Loire

Cher, Eure-et-Loir, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret.

Normandie

Calvados, Eure, Manche, Orne, Seine-Maritime.

Pays de la Loire

Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Vendée.

Zone Sud-Ouest
(siège : Bordeaux)

Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes

Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Gironde, Haute-Vienne, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Vienne.

Zone Sud
(siège : Marseille)

Corse

Corse-du-Sud, Haute-Corse.

Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées

Aude, Ariège, Aveyron, Gard, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Hérault, Lot, Lozère, Pyrénées-Orientales, Tarn, Tarn-et-Garonne.

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes, Var, Vaucluse.

Zone Sud-Est
(siège : Lyon)

Auvergne - Rhône-Alpes

Ain, Allier, Ardèche, Cantal, Drôme, Haute-Loire, Haute-Savoie, Isère, Loire, Puy-de-Dôme, Rhône, Savoie.

Zone Est
(siège : Strasbourg)

Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine

Aube, Ardennes, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Haute-Marne, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Vosges.

Bourgogne - Franche-Comté

Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Jura, Nièvre, Saône-et-Loire, Territoire de Belfort, Yonne.



RÉGIONS DE GENDARMERIE

GROUPEMENTS DE GENDARMERIE DÉPARTEMENTALE

Ile-de-France

Essonne, Seine-et-Marne, Val-d'Oise, Yvelines.

Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine

Aube, Ardennes, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Haute-Marne, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Vosges.

Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes

Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Gironde, Haute-Vienne, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Vienne.

Auvergne - Rhône-Alpes

Ain, Allier, Ardèche, Cantal, Drôme, Haute-Loire, Haute-Savoie, Isère, Loire, Puy-de-Dôme, Rhône, Savoie.

Bourgogne - Franche-Comté

Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Jura, Nièvre, Saône-et-Loire, Territoire de Belfort, Yonne.

Bretagne

Côtes-d'Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan.

Centre - Val de Loire

Cher, Eure-et-Loir, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret.

Corse

Corse-du-Sud, Haute-Corse.

Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées

Aude, Ariège, Aveyron, Gard, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Hérault, Lot, Lozère, Pyrénées-Orientales, Tarn, Tarn-et-Garonne.

Nord - Pas-de-Calais - Picardie

Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme.

Normandie

Calvados, Eure, Manche, Orne, Seine-Maritime.

Pays de la Loire

Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Vendée.

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes, Var, Vaucluse.

-- 

mercredi 16 décembre 2015

Un point du CEMAT, important.

La dernière lettre d’information du chef d’état-major de l’armée de terre qui fait le point sur les différents sujets d’intérêt du moment et les évolutions en cours est à télécharger ici.



mardi 15 décembre 2015

La Lybie, potentiel nouveau foyer de guerre internationale...

L’Assemblée nationale vient de valider un rapport d’information sur la Libye. 
La  mission  d’information  sur  la  Libye  est  composée  de :  Mme  Nicole  Ameline, présidente ; M. Philippe Baumel et M. Jean Glanay, co-rapporteurs ; M. Jean-Claude Guibal, Mme Chantal Guittet, M. François Loncle, M. Jean-Luc  Reitzer.

Ce  rapport  vise à  comprendre  et  faire  comprendre  les  tenants  et aboutissants  de  la  crise  libyenne,  s’efforce de dissiper certaines idées reçues enracinées dans le débat  public.  Il propose ensuite quelques  orientations qui pourraient guider la France et ses partenaires pour désamorcer l’imminence d’une guerre qui fera après demain, si nous échouons à l’éteindre, la Une des journaux. 

Télécharger ici le rapport.


lundi 14 décembre 2015

COP21, c'est fini. Mais nos autorités avaient abordé les questions des changements climatiques sur la défense auparavant...

Le 14 octobre 2015, à Paris, le ministère de la défense a organisé, avec le soutien du Sénat, une conférence internationale sur les enjeux des changements climatiques en matière de sécurité internationale et leurs impacts sur les politiques de défense des États.

Cette conférence a permis aux plus hautes autorités de défense de s’exprimer sur les risques et les menaces que peuvent exacerber les changements climatiques ainsi que sur les mesures prises par la Défense pour contribuer aux politiques publiques de développement durable. Elle a notamment rassemblé les ministres et représentants ministériels de 33 pays, de l’Organisation des Nations Unies et de l’Union Africaine qui ont pu intervenir lors des différentes tables rondes et dont vous trouverez les synthèses des interventions en pièce jointe.

Pascal TRAN-HUU



dimanche 13 décembre 2015

Le camp de la Valbonne précède les aspirations de COP21...

La Valbonne est le deuxième site militaire d’envergure de la région sud-est à bénéficier d’une rénovation énergétique globale. Résultat : - 41% d’énergies consommées.
Après le quartier « Roc Noir », à Barby (73) en 2014, le camp militaire de La Valbonne (01) reçoit, le jeudi 3 décembre 2015, le certificat ISO 50001, récompensant son nouveau système de management de l’énergie, développé dans le cadre d’un contrat de performance énergétique (CPE) signé entre le service d’infrastructure de la Défense (SID) et ENGIE Cofely, filiale du groupe ENGIE.
Ces nouveaux équipements éco-responsables ont comme objectif de garantir une performance énergétique et une qualité de service et de confort accrues au profit de ses 3 000 personnels. La Valbonne, qui s’étend sur une superficie de 1 500 hectares, abrite notamment le 68e régiment d’artillerie d’Afrique (RAA), le régiment médical de l’armée de Terre, le centre de formation opérationnelle santé (CeFOS) et le centre d’instruction élémentaire de conduite (CIEC).
Réalisés en 19 mois, les travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique, conduits par le SID, ont permis de remplacer l'ancien système de chauffage au charbon, datant des années 1960, par des installations décarbonées permettant également de réduire la facture énergétique du camp.
Les militaires de la Valbonne disposent désormais d’un meilleur confort thermique et de conditions d’entraînement plus optimales.
valbonne
Quelques chiffres :
- 41% : diminution de la consommation énergétique du camp avec les nouveaux équipements
35 % : part des énergies utilisées seront d’origine renouvelable
700 000 euros : économie annuelle dégagée
12 millions d’euros : coût total des travaux réalisés au titre d’un contrat global de performance énergétique incluant l’investissement, l’exploitation et la maintenance des installations par ENGIE Cofely.
22 : nombre de bâtiments énergivores rénovés et isolés (les ateliers de maintenance, le gymnase, la piscine ou encore le poste de police)
4,6 mégawatts (MW) : puissance totale de la nouvelle chaufferie mixte bois-gaz, remplaçant les chaufferies charbon, gaz, ou fioul précédemment en place ;
15 km : longueur du réseau de distribution de chaleur enterré
72 : nombre de sous-stations de réseau de chaleur rénovées ou crées
Mais aussi :
- Mise en place d’un réseau de communication par fibre optique, piloté à distance, permettant de chauffer les bâtiments en fonction de leur occupation.
Droits : SGA-COM 

OPEX : un point de situation en préparation de la conférence du Gouverneur militaire de Lyon demain à Lyon

Chammal : Daech est aujourd’hui sous pression, à l’intérieur et aux périmètres de la zone qu’il contrôle. Lire la suite...
Barkhane : Focus sur les moyens terrestres déployés dans l’opération Vignemale
Sangaris : si la situation en République centrafricaine demeure fragile, le succès de la visite du Pape permet, à la veille du 2eanniversaire du début de l’opérationSangaris, de mesurer le chemin parcouru.Lire la suite...
Barkhane :Engagée durant un mois dans le Nord de la Bande sahélo-saharienne (BSS), la force Barkhane a mobilisé l’ensemble de ses moyens dans une opération baptiséeVignemale dont l’objectif était d’épuiser les capacités de manœuvre des Groupes armés terroristes (GAT) au nord du Mali et du Niger. Plus de 1 000 soldats ont ainsi été engagés sur le terrain, soit un tiers de la force. Les deux zones d’actions que sont le Nord-Mali et le Nord-Niger ont amené la force Barkhane à employer des modes opératoires spécifiques en adéquation avec le terrain et la menace. Lire la suite...
Sources : EMA 

    Le directeur central du Service des essences des armées (SEA) invité de la Lettre Entreprises & Défense

    L’ingénieur général de 1ère classe Jean-Luc Volpi, directeur central du service des essences des armées (SEA) est l'invité du nouveau numéro d'Entreprises & Défense, la Lettre trimestrielle de l'Association des entreprises partenaires de la Défense.

    Au sommaire également de ce numéro :
    • La Direction de la Protection des Installations, moyens et activités de la Défense (DPID).
    • Le 70ème anniversaire du Centre de transfusion sanguine des armées.
    Télécharger ici ce numéro d'Entreprises & Défense.


    jeudi 10 décembre 2015

    Le CEMA devant la Commission de la Défense

    Veuillez trouver ci-joint le CR de l’audition du Chef d’état-major à la commission de la Défense le 25 novembre. A noter qu’il a été chaudement applaudi, ce qui, à priori, est  inhabituel.

    Le CEMA explique que pour vaincre, il fallait s’inscrire dans le temps long : « Vis-à-vis de cette violence, la force est indispensable…Les leviers résident toujours dans la conjonction et la combinaison de trois éléments : la volonté, les moyens et l’engagement. Vouloir, pouvoir, agir : trois dimensions qui structurent ma stratégie militaire ».



    Cette audition portait sur l’engagement des armées dans la protection du territoire national, ainsi que sur le combat mené en Syrie contre Daech dans le cadre de « la Défense de l’avant ». Elle donc permis de mettre en avant le lien étroit qui existe entre la sécurité intérieure  et la sécurité extérieure.
    Après avoir décrit la réalité de la menace, le chef d’état-major des armées  a souligné toute la pertinence du choix de disposer d’un modèle d’armée complet qui permet aujourd’hui de répondre à des menaces multiformes. Après avoir demandé de « rester unis derrière les hommes et les femmes qui risquent leur vie, sous l’uniforme, pour défendre la France et les Français », il  a insisté sur la nécessaire adéquation entre missions et moyens.
    « Haussons la garde à la hauteur de l’adversaire. Restons vigilants quant aux moyens qui sont donnés à nos armées. Restons unis derrière les hommes et les femmes qui risquent leur vie, sous l’uniforme de nos armées, pour défendre la France et les Français. »

    mercredi 9 décembre 2015

    lundi 7 décembre 2015

    Vigi@net est paru.

    Le bulletin du haut fonctionnaire de défense et de sécurité sur la sécurité des systèmes d'information, Vigi@net, est paru.

    Au sommaire :

    - La SSI portée par les autorités de l’Etat
    - Sensibilisations en ligne et Serious game
    - Les experts en cyber sont en nombre insuffisant
    - Protection des données personnelles
    - Incidents

    La sécurité des systèmes d'information est l'objet d'articles quasi quotidiens dans la presse. La menace est à la fois réelle et les conséquences parfois tragiques pour les victimes.

    Vigi@net se veut orienté vers les usagers quotidiens que nous sommes tous, sans toutefois être des spécialistes.

    A télécharger ici.


    dimanche 6 décembre 2015

    Expos : le programme 2015-2016 du Mémorial de Montluc est paru

    Et il est à télécharger ici.


    Le Conseil d'administration de l'Institut renouvelé

    Arrêté du 9 novembre 2015 portant nomination au conseil d'administration de l'Institut des hautes études de défense nationale

    Par arrêté du Premier ministre en date du 9 novembre 2015, sont nommés membres du conseil d'administration de l'Institut des hautes études de défense nationale, pour la durée du mandat restant à courir :
    • En qualité de représentant du ministre de la défense :

    Le général de division Xavier Le Pelletier de Woillemont, en remplacement du général de corps aérien Patrick Lefebvre.
    • En qualité de représentant du ministre chargé de la fonction publique :

    M. Thierry Le Goff, en remplacement de M. Pierre Coural.
    • En qualité de représentant des associations d'auditeurs :

    Mme Catherine Orphelin, en remplacement de M. Mario Faure.
    • En qualité de personnalité qualifiée désignée, sur proposition du ministre chargé de l'économie :

    M. Stanislas Chapron, en remplacement de M. Luc Oursel.

    samedi 5 décembre 2015

    Après MILIPOL, les marchés de sécurité s'envolent : la région Rhône-Alpes et le Cluster EDEN mettent le booster

    EDEN Cluster plus que jamais engagé sur le territoire métropolitain et régional, après Milipol 2015
    • « Les PME de haute technologie voudraient recruter, mais elles ont des difficultés à le faire ! » Partant de cette expérience de terrain, le Cluster EDEN a diagnostiqué les pratiques et outils RH utilisés par ces entreprises en réalisant une étude prospective auprès de 25 PME rhônalpines industrielles de haute technologie, étude qualitative destinée à cerner leurs besoins et leurs attentes. 68% de ces entreprises sont en hausse d’effectifs depuis trois ans, et certains métiers sont "en tension", principalement : les ingénieurs études et recherches / bureau d’études, les techniciens de bureau d’études, les commerciaux export.
    • Dans le même temps, EDEN Cluster annonce la signature d'une convention avec le Grand Lyon, dans la perspective d’ancrer durablement Lyon sur la carte des territoires reconnus sur la scène internationale dans le domaine de la sécurité.

    Un marché de micro-drones pour la Gendarmerie Nationale, attribué à une entreprise d'EDEN, illustre la réussite du travail collaboratif du cluster

    Novadem, l'une des 21 PME qui exposeront leurs produits et innovations sous pavillon EDEN Cluster, lors du Salon Milipol, vient d'apprendre que le ministère de l'Intérieur lui attribue le premier marché d'équipements de micro-drones au profit de la Gendarmerie Nationale. A noter que des solutions de traitement vidéo avancées développées par une autre société membre du cluster EDEN, InPixal, seront intégrées aux drones.
    Ces entreprises ne sont pas situées en Rhône-Alpes (PACA et Bretagne), mais leur réussite illustre le travail collaboratif tel qu’il est mené au sein du cluster. L'une des spécificités du cluster EDEN est d'ailleurs de rassembler des entreprises de quatre régions : Bretagne, Centre, PACA et Rhône-Alpes, cette dernière étant la tête de pont de l'ensemble.

    « Ce succès illustre parfaitement l'intérêt pour les PME de travailler au sein d'un cluster. Le cluster est un réseau de compétences, il permet de mutualiser tout ce que des entreprisescomplémentaires peuvent  rassembler avec profit. En tirant leur filière vers le haut, grâce au travail collaboratif, les clusters créent de la richesse et de l'emploi sur leur territoire et au-delà », se félicite Jean-Luc Logel, président du cluster EDEN.


    Lire aussi l'article de La Tribune, Acteurs de l’économie sur le Cluster EDEN.

    A télécharger : l'Etude EDEN pourle compte de la DIRECCTE Rhône-Alpes

    A télécharger : la Convention Grand Lyon / EDEN

    Consulter le dossier du Progrès de Lyon sur les marchés de la sécurité du 1er décembre

    vendredi 4 décembre 2015

    Une Journée d'étude sur le nucléaire à l'Université Lyon III

     Une journée d’étude organisée par le Centre Lyonnais d’Etudes de Sécurité Internationale et de Défense de l’Université Jean Moulin Lyon 3 sur le thème :

    Repenser les stratégies nucléaires entre ruptures  et continuités
    Journée d'étude en hommage a Lucien Poirier

    Vendredi 11 decembre 2015 - amphitheatre malraux
    Université Jean Moulin Lyon 3
    site de la manufacture des Tabacs
    6 cours Albert thomas Lyon 8e



    jeudi 3 décembre 2015

    Point sécurité et Vigilance

    8 décembre 2015 à  Lyon :
    vous le savez, la fête des lumières prend une autre forme et un autre sens cette année à Lyon :
    Plus d'infos dans le communiqué à télécharger ici.

    Prenons aussi le temps de lire le message de Mario FAURE, président de l'Union-IHEDN aux associations et aux auditeurs, à télécharger là.



    Et diffusons l'excellent panneau d'information imaginé par la société Haxxom sur les réflexes essentiels en cas de danger :





    mercredi 2 décembre 2015

    Le Cercle de réflexion G2S publie sur "la spécificité militaire"

    "La cruelle actualité de ces derniers jours place à nouveau l’armée, et particulièrement l’armée de terre, sur le devant de la scène et pose la question de son emploi sur le territoire national, ceci avant même que les réflexions du SGDSN sur ce sujet ne soient rendues publiques début décembre. Sans préjuger de ces dernières, le rôle confié à l’armée dans ce cadre très particulier doit bien marquer qu’il ne peut être de même nature que celle des forces de l’ordre et de sécurité – police et gendarmerie. Et rend d’autant plus cruciale la spécificité de l’état militaire et des armées, en tant que forces de dernier recours. C’est pourquoi, le G2S décide de publier à ce moment ce dossier programmé de longue date." (...)

    Lire la dernière publication du Groupe des Officiers généraux en 2ème section ici.

    mardi 1 décembre 2015

    La dernière lettre de la RMF - UE est parue

    Cette publication de la Représentation militaire française auprès du comité militaire de l'Union européenne est à votre disposition.

    Elle est à télécharger ici.