dimanche 29 novembre 2015

De saine lectures à vous procurer...

Auditeur édité : « Campagne interdite » de André Dulou (SR156, AR1, AR16)
DULOUDans ce roman, un officier répond à un message de la DGSE, pour devenir officier de renseignement occasionnel. La couverture dont il se sert le mène aux confins de l’ex-Allemagne de l’Est, pour ramener des informations sur un bombardier stratégique. La traque puis l’exfiltration et les épilogues sont autant d’aventures dont le caractère donne au lecteur tout l’enjeu des conditions de ce que peut receler aujourd’hui l’espionnage, qu’il soit militaire, industriel ou autre.
Edilivre – 216 pages – 17,50 €
Dulou 2L’auteur
André Dulou est auditeur de la 156e session de l’IHEDN en région. Colonel en retraite, il est très actif au sein de nombreuses associations et le principal animateur de la revue de presse de l’Union-IHEDN.

Auditeur édité : Engagez-vous, La relance stratégique de la France – Amiral Jean Dufourcq (AA47)
Engagez VousLa France semble à la traîne dans un monde qui change rapidement. Ses valeurs, ses intérêts, ses convictions paraissent de peu de poids face aux impératifs d’une gouvernance mondialisée dominée par des médias et des marchés qui laissent peu de place à la politique et anesthésient la démocratie.
Pour relancer la France, ce qui est l’objectif proposé par cet ouvrage, il faut changer le récit national français, repenser les perspectives européennes et méditerranéennes du pays, et remiser le magistère des vieilles lunes héritées de temps stratégiques révolus.
La présentation qu’en fait l’amiral Jean Dufourcq, enseignant, chercheur et journaliste rompu aux analyses stratégiques, montre qu’il ne faut renoncer ni à la France ni à l’Europe. Toutes deux ont des atout majeurs à faire valoir pour rester aux premiers rangs de l’histoire du XXIe siècle. Son analyse, forte et argumentée, est de celles qui interpellent le lecteur pour donner du sens à l’avenir et proposer une direction à suivre.
La voix des militaires est aujourd’hui à écouter plus attentivement et demain à intégrer plus soigneusement dans le paysage politique français qui ne saurait se passer durablement de leur concours loyal et avisé.
Broché 138 pages – Editions Lavauzelle – 17,00 €
Dufourcq 2L’amiral Jean Dufourcq, de l’Académie de marine, docteur en science politique, sous-marinier, auditeur de la 47ème session nationale de l’IHEDN, a dirigé la rédaction de la revue Défense Nationale de 2009 à 2014. Il est chercheur associé à l’Ecole militaire et animateur de la Lettre bimensuelle d’analyse stratégique La Vigie.

REPLACER L’ARMÉE DANS LA NATION
Hugues Esquerre (2012... mais qui reste d'actualité)

"L’histoire de la France est intimement liée à celle de son armée.  Aujourd’hui garante de la pérennité de la république et de son gouvernement, cette armée a pourtant vu son influence diminuer inexorablement depuis l’avènement de la Ve République.
En effet, la fin de la conscription comme l’éloignement d’une menace directe sur le territoire national relèguent le soldat hors du premier cercle des acteurs majeurs de la Cité.
Pourtant, « avoir conscience de la nécessité de se défendre » et « soutenir les hommes qui portent les armes du pays » demeurent des impératifs absolus pour Après avoir expliqué les raisons de cette évolution par de nombreux exemples historiques, l’auteur développe des propositions concrètes pour replacer l’armée au cœur de la nation et refaire des militaires des acteurs clés de la République, afin que la grande muette ne devienne pas totalement silencieuse (...)"

QUAND LES FINANCES DÉSARMENT LA FRANCE
(du même auteur)

"Après les attentats qui ont touché la France en janvier 2015, il est rapidement apparu que l’armée française ne pourrait maintenir dans la durée le déploiement de 7 000 soldats pour protéger des lieux sensibles sur le territoire national. Depuis le début des années soixante, les moyens alloués à la défense et les effectifs des armées n’ont en effet cessé de décroître. Facteur aggravant, la détérioration de la situation économique française entamée au début des années quatre-vingt a même systématisé le fait que les armées supportent l’essentiel de la rigueur budgétaire nationale au rythme de réformes devenues permanentes (...)"

LE DROIT DE LA GUERRE 
Traité sur l'emploi de la force armée en droit international, par David CUMIN, MCF (HDR), Université Jean Moulin Lyon III, Faculté de Droit, responsable du département de Science politique, directeur du CLESID.

« Droit de la guerre ». L’expression peut surprendre. La guerre ne serait-elle pas le non-droit, et le droit ne serait-il pas synonyme de paix ? À cette question, il convient de répondre par la négative. La guerre est une institution juridique. Le droit de la guerre existe – y compris les sanctions aux violations des règles –, aussi ancien que la guerre, aussi ancien que le droit international, dont il constitue le cœur historique, en ses deux branches : jus ad bellum, jus in bello, le droit de la neutralité relevant des deux. Le XX de la Société des nations à la Charte des Nations unies, n’a pas davantage aboli le droit de guerre, ni transformé le jus ad bellum en jus contra bellum et le jus in bello en « droit international humanitaire », lui-même annexe au « droit international des droits de l’homme (...) ».
de Roland Racine

Dédicaces à la Librairie Mécanique le vendredi 4 décembre de 14h à 19h
MINIATURES LYON LIBRAIRIE MECANIQUE
6, rue de l'Ancienne Préfecture 69002 LYON
Tél : 04 78 42 40 11




samedi 28 novembre 2015

Conférence en soirée du Gouverneur militaire de Lyon "point de situation des armées"

Le général de corps d’armée CHAVANCY s’adressera à nous le 14 décembre prochain pour dresser un point de l’actualité dans les armées, qu’il présentera selon le prisme de l’engagement opérationnel : opérations extérieures – opérations sur le territoire national.




Le lundi 14 décembre de 18h00 à 20h00 
un rafraîchissement sera proposé à partir de 17h30


Lieu : Cercle de garnison – salle du premier étage

Inscription absolument obligatoire via ce formulaire.

vendredi 27 novembre 2015

Un Forum National des Auditeurs Ihedn exceptionnel à Lyon

Le forum national des études des auditeurs de l’IHEDN s’est tenu à Lyon le 20 novembre.


Manifestation annuelle de l’Union-IHEDN soutenue par l’IHEDN, le forum national des études, organisé cette année par l’association des auditeurs IHEDN de la Région Lyonnaise, s’est tenu à Lyon le 20 novembre 2015 à l’Université Lumière Lyon II, sur les berges du Rhône. 

Comme l’a souligné Mario Faure, président de l’Union-IHEDN, en félicitant le président de l’AR14 pour « cette journée exceptionnelle tant au plan de l’organisation que du cadre et des communications » le forum a tenu toutes ses promesses et a livré des réflexions originales, riches et documentées sur le thème
« La guerre demeure-t-elle la poursuite de la politique par d’autres moyens ou doit-elle désormais être considérée comme l’échec du Politique ? »


Quelque 140 auditeurs de nombreuses associations régionales se réunissaient pour cette journée de travaux intenses.

Mario Faure, président de l’Union-IHEDN et Walter Bruyère-Ostells, président de la commission Etudes et Formation continue de l’Union et directeur scientifique du forum.

L’assemblée des participants a entonné 
« La Marseillaise » en point d’orgue de la minute de silence respectée après l’allocution d’accueil du président de l’AR14, en hommage aux victimes des attentats parisiens du 13 novembre.


Au premier rang de l’assistance : le général Bernard de Courrèges d’Ustou, directeur de l’IHEDN ; Mario Faure, président de l’Union-IHEDN, Jean-Christophe Beckensteiner, président de l’association des auditeurs IHEDN de la Région lyonnaise et le Professeur Jean-Jacques Roche, expert formation, études et recherche de l’IHEDN. 

L'album-photo de cette journée exceptionnelle est réservé aux auditeurs et disponible sur demande au secrétariat de l'association.

jeudi 26 novembre 2015

Hommage

Après quelques jours d'indisponibilité technique du site, nous reprenons les publications avec un message de soutien, de compassion et aussi d'espoir envers les victimes des attentats du 13 novembre et leurs proches. Quelle meilleure illustration de notre émotion que ce dessin du talentueux jeune étudiant graphiste lyonnais Benjamin Régnier ?

dimanche 8 novembre 2015

samedi 7 novembre 2015

jeudi 5 novembre 2015

Le sursaut ou le chaos : Thibault de Montbrial décrypte le terrorisme, entre droit, sécurité et jeux d'influence

Avocat pénaliste au barreau de Paris, fin connaisseur des questions de renseignement et de terrorisme, fondateur du Centre de réflexion sur la sécurité intérieure, Thibault de Montbrial a publié en juin dernier Le sursaut ou le chaos (Plon). Refusant la langue de bois, il prône un durcissement des dispositifs, notamment juridiques, contre les djihadistes français.

Thibault de Montbrial précise très clairement : "Pour gagner cette guerre, il nous faut avant tout regarder la réalité en face, nommer les choses clairement, et susciter un projet collectif articulé clairement autour de valeurs. La lutte contre le terrorisme n'est pas qu'une affaire de technique, de droit et de renseignement. La dimension influence - entendons mentale, psychologique, philosophique - est essentielle puisque c'est sur le vide de nos sociétés que prospère le terrorisme islamiste."


Lire l'article intégral sur le site de Communication & Influence.


mercredi 4 novembre 2015

Audition du CEMA devant la commission : résumé et texte intégral

Ci-dessous le script de l’audition du CEMA à la Commission de la Défense nationale.
A retenir :

-          J’attends de 2016 qu’elle traduise la cohérence entre les moyens octroyés aux armées et les missions  confiées.

-          Contexte sécuritaire se complexifie et augmente mécaniquement les missions des armées. Le niveau de menace est inédit depuis de nombreuses années : elles augmentent et se rapprochent.

-          4 lignes de force : lien de plus en plus étroit entre sécurité intérieure et extérieure, terrorisme international, avance technologique qui nous donnait l’ascendant se réduit sous l’effet de modes d’action qui visent à la contourner (cyber attaques, IED…), enfin contradiction de plus en plus flagrante entre temps court et temps long. L’addition ou la combinaison de ces lignes modifie profondément la physionomie des crises dont l’intensité et la simultanéité conduisent à un engagement important de nos armées.

-          Avec la mission Sentinelle,  changement stratégique majeur : changement de volume et de nature. Sentinelle n’est pas une sorte de Vigipirate bis. Plutôt que de suppléer les forces de sécurité, les armées doivent apporter des savoir-faire complémentaires.  Nous cherchons à créer un dispositif cohérent, dans lequel nous apporterons nos compétences car nous avons affaire à un adversaire qui utilise les mêmes modes d’action que ceux que nous utilisons en OPEX. Nous pouvons être plus mobiles, opérer de nuit, utiliser des outils et des compétences que nous sommes les seuls à détenir. Les différentes armées y réfléchissent.

-          PLF 2016 donne les moyens de mettre en œuvre notre modèle d’armée, dont la cohérence est assurée par cet équilibre entre les fonctions stratégiques. Mais le costume reste taillé au plus juste.

-          Préoccupations : budget (danger grignotage progressif en gestion de nos ressources),  protection des installations militaires(mesures pour renforcer protection installations, nos militaires et leurs familles – protéger sans se renfermer- s’interroger sur la pertinence de l’externalisation de certaines fonctions comme le gardiennage), notre modèle de RH, état du moral des troupes qui est contrasté (excellent en opex- plus fragile en garnison et dans états-majors, notamment à Paris).

-          Pour conclure, je pense que les dépenses sont couvertes jusqu’en 2017. Ensuite, le niveau du budget devra s’adapter à celui des menaces. Il ne s’agit pas de faire croire que des gains de productivité permettront d’encaisser des missions supplémentaires. C’est fini ! Quoiqu’il en soit, les discours sur le thème « plus petit et plus musclé », je ne veux plus les entendre. Nous sommes exemplaires : nous déflatons les effectifs et réduisons nos coûts de fonctionnement jusqu’en 2019 pour renforcer les dépenses liées aux opérations.Nous le faisons depuis depuis 20 ans. Pas plus que les autres, nous ne voulons être la variable d’ajustement du budget de l’Etat.

Le document intégral est à télécharger ici.


Remerciements : Lcl Sallé, comm EMZD

mardi 3 novembre 2015

RETEX de l'armée de Terre : 50 ans d'opérations en Afrique

"Durant les cinquante dernières années, de 1964 à 2014, la France s’est engagée de multiples façons en Afrique. Elle est intervenue soit au titre des accords de défense signés lors de l’accession à l’indépendance des ex-colonies françaises, soit pour appuyer un chef d’État africain en butte à une déstabilisation interne, pour évacuer des ressortissants français ou plus récemment dans le cadre d’un mandat de l’ONU."

Découvrez cette histoire en cent pages illustrées :

Le document est à télécharger ici.

lundi 2 novembre 2015

Visite IHEDN chez CENTRALP

Mardi dernier, auditeurs, auditeurs-jeunes et sympathisants étaient conviés à la visite des établissements CENTRALP, spécialisés en systèmes informatiques ("hard" et "soft") durcis pour l'industrie et la Défense.



Jean-Luc LOGEL, dirigeant de la société et également président du cluster EDEN des PME de défense, nous faisait les honneurs de la maison et guidait le groupe au cœur des services de conception, d'élaboration de solutions, de fabrication et de tests (omniprésents) des cartes et unités informatiques dédiées aux marchés civils (ferroviaire notamment - particulièrement exigeant) et militaires (on gardera un voile pudique sur ce que nos auditeurs ont pu apprendre sur le sujet).



Une visite très appréciée et hautement instructive sur ce monde peu connu des PME liées à la Défense.

Lien vers l'album-photo de cette visite.

dimanche 1 novembre 2015

Conférences d'intérêt à venir

Samedi 14 novembre prochain à 09h30 à l'occasion du conseil d'administration de l'ANOLIR, le colonel CHAMPEAUX, ancien commandant du CFIAR à Strasbourg et actuel commandant la BACA de Lyon-Mont Verdun nous traitera du renseignement dans l'armées de l'Air. Cette conférence de 45 minutes se tiendra  dans la salle à l'étage du mess Quartier Général Frère. Elle sera suivie, après une pause, par une intervention de même durée sur le CIAE, anciennement GIACM par un de ses officiers supérieurs.

Réserver de préférence : loconquer@gmail.com
Lieutenant colonel (r) Loïc CONQUER
Secrétaire de l'ANOLIR
Chargé des relations internationales de l'UNOR

____________________________________________________________



Le mardi 17 novembre à 14h précises, l'Exposition d’Automne de la bibliothèque du Cercle : 

« Ne bougeons plus !
La photographie dans la presse illustrée durant la guerre de 14-18 » 

 sera inaugurée en présence du Général de Corps d’Armée Pierre Chavancy, gouverneur militaire de Lyon, avec une présentation de Monsieur Boyer, organisateur de l’exposition. (invitation à télécharger ici)

Ouverte à tous, elle se déroulera du 17 novembre au 17 décembre 2015 pendant les heures d’ouverture de la Bibliothèque (du lundi au jeudi : 9 h 30 à 11 h 45 et de  13 h 30 à 16 h30, 
fermeture à 18 h le mardi, les jours de conférence de l’ANOCR, le vendredi : 9h30  à 12h ; La bibliothèque sera fermée du jeudi 5 novembre à 16h30 jusqu’au mardi 10 novembre à 9h30 et le mercredi 11 novembre)

____________________________________________________________


Le 17/12/2015 à 18h30 un événement organisé à Lyon avec Hubert VEDRINE.
L'AR et l'ANAJ de l'IHEDN sont bien entendus les bienvenus, mais les inscriptions sont très limitées