lundi 31 août 2015

Semaine des ambassadeurs

Du lundi 24 au vendredi 28 août, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international organise la « Semaine des ambassadeurs ». Le ministre de la Défense a assisté à l’allocution du Président de la République, mardi 25 août à l’Élysée. Dans son discours, François Hollande a notamment rappelé que la sécurité se jouait à l’intérieur comme à l’extérieur desfrontières du pays. Ainsi, le recours à la force peut parfois s’avérer nécessaire afin de lutter contre le terrorisme en Afrique ou au Moyen-Orient. Le niveau élevé de la menace conduit à doter les forces armées françaises de matériels et de moyens humains pour une durée longue.

Lien vers le discours du Président de la République

Mercredi 26 août, le ministre de la Défense s’est exprimé sur l’Europe de la Défense, soulignant que les instruments de l’UE devaient être améliorés afin d’être mobilisés efficacement. Il a rappelé la nécessité pour les États membres de respecter les objectifs budgétaires auxquels ils se sont engagés lors du Sommet de Newport en 2014 et a indiqué que notre force réside dans la cohérence et dans la constance de notre engagement pour la sécurité collective des Européens. 

Lien vers le discours du ministre de la Défense

Le secrétaire d’État Jean-Marc Todeschini a rencontré tout au long de la semaine les ambassadeurs français en Australie, au Royaume-Uni, au Canada, en Irlande et enfin en Allemagne afin de préparer les grandes commémorations de la 1re guerre mondiale qui auront lieu en 2016.


C'étaient aussi les temps de se souvenir : libération de Paris ...

dimanche 30 août 2015

Création de la DPID

Après la mise en place en juillet d’une structure de préfiguration, sous l’autorité du contre-amiral Frédéric Renaudeau, un décret du ministère de la Défense publié le 19 août a officialisé la création de la Direction de la protection des installations, moyens et activités de la défense.

Il concrétise la volonté du ministre de la Défense de disposer d’une instance d’expertise, de direction et de coordination traitant des problématiques de protection dans tous les domaines : protection des
personnes, des installations défense, des installations et activités liées à la dissuasion, de la cyberdéfense et de la sécurité des systèmes d’information, du secret ou encore du potentiel scientifique et technique.

La DPID est placée sous l’autorité directe du ministre de la Défense.


Le nouveau format de l’armée de terre 2016

Ce modèle très novateur répond à la double nécessité de s’adapter aux évolutions du monde et des menaces. Il définit une nouvelle architecture d’armée, plus souple et dynamique, organisée autour de 8 piliers : « Force Scorpion », Forces spéciales, commandements spécialisés (renseignement, SIC-Cyber, logistique), maintenance, ressources humaines, aérocombat, formation-entrainement interarmes, territoire national.
Les forces terrestres sont organisées en deux divisions et quatre commandements spécialisés.
La 1è division (état-major à Besançon) est composée de la 27è brigade d’infanterie de montagne, de la 9è brigade d’infanterie de marine, de la 7è brigade blindée et de la brigade franco-allemande ;
La 3è division (état-major à Marseille) est composée de la 11è brigade parachutiste, de la 6è brigade légère blindée et de la 2è brigade blindée.
Les commandements spécialisés comprennent le renseignement, les transmissions, la logistique et le soutien.

Pour les amateurs d’organigramme… Il est à voir ici.


mardi 11 août 2015

Dernière publication de l'Institut



L’Institut des hautes études de la défense nationale vient de diffuser une nouvelle version de son manuel de 1999 alors intitulé Comprendre la défense, réactualisé en 2003 et 2006.

Le présent ouvrage prend en compte deux Livres blancs sur la Défense et les évolutions du contexte stratégique.

C’est un ouvrage en 7 chapitres qui s’adresse « à un public non initié »: fonctionnaires civils, étudiants, journalistes etc qui ont envie/besoin de mieux comprendre les arcanes de la défense nationale.

Cet ouvrage est une somme de volontairement courtes contributions. Des contributions apportées par des militaires, des chercheurs, des fonctionnaires des Affaires étrangères et même un journaliste « qui ont synthétisé leur expérience et le résultat de leurs réflexions avec pour ambition d’armer les cœurs et les esprits ».

Défendre la France au XXIe siècle est publié chez Economica (316 pages, 23€). A commander ici.

dimanche 9 août 2015

Dernières manoeuvres législatives : quelques textes.

La version officielle - Ministère de la Défense, au 31 07 2015 relative à l'actualisation de la LPM ( loi de programmation militaire ) comprenant :
  • les mesures prises pendant le 1er semestre 2015, in fine, produisant un allégement significatif de la déflation des effectifs.
  • les mesures de restructuration des 3 Armées pour 2016.

Et la LOI n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République

JORF n°0182 du 8 août 2015 page 13705
texte n° 1
NOR: RDFX1412429L

mardi 4 août 2015

Important : loi de programmation militaire.

La parution est effective :

JORF n°0173 du 29 juillet 2015 page 12873
texte n° 1
LOI 
LOI n° 2015-917 du 28 juillet 2015 actualisant la programmation militaire pour les années 2015 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense (1)
NOR: DEFX1510920L








lundi 3 août 2015

Nomination d'un directeur-adjoint de l'IHEDN





Par décret du Président de la République en date du 29 juillet 2015, M. l'ingénieur général de l'armement de 1re classe Daniel Argenson est nommé directeur adjoint à l'Institut des hautes études de défense nationale.


Polytechnicien, l’ingénieur général de l’armement de 1ère classe Daniel Argenson a débuté sa carrière d’ingénieur de l’armement en 1983 à la Direction Générale pour l’Armement (DGA).
Il est affecté à la Direction des engins en tant qu’ingénieur chargé d’études en matière de guidage terminal des munitions. Il contribue à la mise en place d’une filière technologique en matière de guidage de munitions. Il participe en particulier, en tant qu’expert, à plusieurs programmes de coopération internationale portant sur des munitions anti-char guidées (MLRS phase 3, obus de 155 mm à guidage terminal, …).
En 1989, il est nommé directeur de programme du missile air-air Super 530 D ; il sera amené à assurer la qualification puis la mise en service opérationnel de ce système au moment de la Guerre du Golfe.
En 1991, il rejoint la Direction des relations internationales où il est responsable des relations bilatérales avec l’Allemagne et les Pays-Bas. Il se verra confier les travaux préliminaires sur la structure franco-allemande d’armement qui deviendra l’Organisation Conjointe de Coopération en Matière d’Armement (OCCAR).
De fin 1994 à fin 1995, il suit les cours du Collège interarmées de défense.
A l’issue, il est affecté à la Délégation permanente de la France à l’OTAN en tant que représentant permanent du Directeur national d’armement français. Il assure également, fin 1996, la présidence du groupe exécutif du Groupe Armement de l’Europe Occidentale (GAEO).
En 1998, il rejoint l’administration centrale de la DGA à la sous-direction de la coopération multilatérale de la Direction de la coopération et des affaires industrielles. Il participe aux travaux qui débouchent à l’été 2000 à la signature d’un traité international destiné à favoriser les restructurations industrielles en Europe.
En 2000, il devient sous-directeur de la coopération multilatérale. A ce titre, il est responsable de l’élaboration d’une politique européenne d’armement et des relations avec l’OTAN en matière d’armement. Il préside également une Commission internationale du GAEO, relative aux pratiques d’acquisition.
En septembre 2003, il est nommé directeur de l’ETBS (Établissement technique de Bourges) et du GERBAM (Groupe d’Études et de Recherche en Balistique, Armes et Munitions).
De septembre 2006 à septembre 2011, Daniel Argenson est sous-directeur « Asie-Pacifique » à la Direction du Développement International, en charge du soutien aux exportations d’armement dans cette zone, et à partir du 1er octobre 2011, il devient également directeur adjoint de la Direction du développement international, chargé du Service de soutien des exportations de défense (SSED).
En août 2012, Il est nommé conseiller armement près les représentations permanentes de la France près l’union Européenne et près l’OTAN.
Il est ingénieur général de l’armement de 1ère classe, diplômé de l’École Polytechnique et de l’École Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace. Il est breveté du Collège interarmées de défense et ancien auditeur de la Session européenne des responsables d’armement. Il a également été breveté pilote des corps techniques de l’armement.

samedi 1 août 2015

Sentinelle : ça vaut bien une médaille...

Pour information, lire le décret n° 2015-853 du 13 juillet 2015 qui instaure la médaille de la protection militaire du territoire. Cette médaille récompense en particulier tous les militaires qui participent à l’opération « sentinelle », dont les efforts sont reconnus et appréciés par tous même si la tâche est ingrate et dévalorisée par certains.

Les élus du 8ème arrondissment ont marqué leur respect d'une autre manière : Mr COHADE 1er adjoint au Maire du 8e de LYON, Mr PEREZ Adjoint à la sécurité, correspondant Défense et Alain DEVORNIQUE  Directeur de cabinet (président de l’ANORAA 640), accompagnés du chef des opérations du 7e RMAT et du Cdt de CIE, sont allés rencontrer les militaires du 7e RMAT en poste dans le 8e arrdt. en amenant le café et les croissants. A l’issue les élus ont visité le PC de secteur.
Ici l'article du Progrès relatant cette initiative.