dimanche 31 mai 2015

Commémorations en ce début de mois de juin

Venez nombreux vous souvenir avec :

71ème anniversaire de l’Offensive Générale en Italie
Jeudi 4 juin 2015 à 11 h 00
Square du C.E.F.I. – Parc de la Mairie du 8ème arrondissement
Télécharger l'invitation ici.

Journée Nationale d’Hommage aux « Morts pour la France en Indochine »
Lundi 8 Juin 2015 à 10h30
Télécharger l'invitation ici.

vendredi 29 mai 2015

Le coordonnateur national du renseignement s'en va...

Publication au JORF du 22 mai 2015 d’un décret mettant fin, à sa demande, aux fonctions de coordonnateur national du renseignement du Préfet Alain ZABULON. Dès le mois de mars, le magazine « Valeurs actuelles » avait évoqué ce départ :

« Limogeage. Actuel coordonnateur national du renseignement (CNR), Alain Zabulon vient d’apprendre qu’il va devoir quitter son poste au sommet des services de renseignements français...

... où il a exercé un rôle très politique. N’ayant pas réussi à trouver ses marques dans cet univers, cet ancien préfet de Corrèze n’était pas apprécié de Bernard Bajolet (patron de la DGSE) et du général Benoît Puga (chef de l’état-major particulier du président de la République). Des sources élyséennes, qui lui reprochent son « absence totale » après les attentats du 11 janvier, ne cachent pas qu’Alain Zabulon « donnait souvent raison au dernier qui avait parlé ». Les spécialistes du domaine n’ont jamais accepté la nomination de ce préfet, directeur adjoint de cabinet de François Hollande à l’Élysée en 2012 et 2013. En cause, « son manque de recul, sa politisation et son parti pris systématique ». Des sources internes confient qu’après avoir « limogé son ancien adjoint Pierre Lieutaud », Zabulon était « incapable de prendre une décision, car il ne conna[issait] pas ses dossiers ». Pour lui succéder, François Hollande pourrait nommer le préfet Pierre Pouëssel, actuel directeur de l’administration de la DGSE, qui avait travaillé auprès de Pierre Joxe au ministère de l’Intérieur et à la Défense. »

cf. www.sommet-ies.org, où l'on parle de sécurité... 


jeudi 28 mai 2015

Un soirée en l'honneur de Martin Luther King, parrainée par notre AR, le 4 juin

Le programme détaillé est .
Les personnes intéressées par la projection doivent cliquer ici (nombre de places limité pour la projection).

   

mercredi 27 mai 2015

CODEX, la letrre de la Brigade de Renseignement, est à lire ici.

Tout stratège a besoin de connaître son environnement, l’espace qu’il se doit de maîtriser pour conduire précisément sa stratégie. Même si cet espace est aujourd’hui davantage symbolique que physique, tout particulièrement dans le monde civil, les principes de la géographie militaire peuvent s’avérer d’un précieux secours. Car la méthodologie sur laquelle elle s’appuie ne consiste pas simplement en un relevé d’informations, une photographie en temps réel de l’environnement : elle débouche sur une "intelligence géographique" qui transforme ces données en connaissance, et permet très concrètement de passer de l’information à l’action.  
C’est ce thème qu’aborde la nouvelle lettre CODEX.

Général Eric MAURY
Commandant la brigade de renseignement


Le dernier numéro est à lire ici.

mardi 26 mai 2015

La guerre : notre thème de travail de l'année. L'opinion de la communauté chrétienne

Vous trouverez ci-joint un document “dense” élaboré par l’Académie Catholique de France auquel a collaboré le Gal Bernard Fleuriot.

Pour information et contribution au débat.
Nous rappelons l'excellent travail effectué par le groupe de travail l'Association Régionale, et qui nous a été présenté la semaine dernière en conférence sur le sujet "La guerre est-elle toujours la continuation de la politique par d'autres moyen ou doit-elle être considérée désormais comme l'échec du politique?"
Une somme qui sera présentée nationalement et publiée dans nos colonnes à ce moment.




Le texte de l'Académie Catholique de France est à lire ici.


dimanche 24 mai 2015

A Saint-Etienne, une soirée dédiée à l'Intelligence Economique

Nous sommes heureux de vous inviter à la soirée de la Fondation de l'Université Jean Monnet :

Mardi 9 juin 2015 à 18h
En avant-première sur le Campus Innovations Santé - Faculté de Médecine

Le temps fort de cette édition portera sur l'Intelligence économique et présentera l'action menée par les étudiants du Master IEGI auprès des entreprises Thalès-Angénieux, SNF et Sigvaris.

En préambule, nous aurons l'honneur de recevoir M. Alain JUILLET pour une conférence inaugurale sur "l'
Evolution des pratiques de veille à l'heure des réseaux sociaux".

Nous vous remercions de bien vouloir nous confirmer votre présence avant le 31 mai soit par retour de mail soit par courrier à l'aide du coupon-réponse.


Conférence de restitution du Sommet IES : samedi 6 juin

Inscrivez-vous en ligne avant le 29 mai ; encore des places disponibles pour écouter Alain Juillet et les experts en i.e.s faire le compte-rendu des travaux du Sommet IES 2015.




jeudi 21 mai 2015

Pour nos amis aviateurs...

 Les informations du CENTRE DE DOCUMENTATION ET DE RECHERCHES HISTORIQUES
                  de la base aérienne 133 "Commandant Henry Jeandet" de Nancy-Ochey

Chères lectrices, chers lecteurs,
Le magazine, 68 pages, vous est offert sur le lien ci-dessous en lecture directe :
INFORMATION                        Calameo a supprimé le téléchargement gratuit:
vous pouvez obtenir la version pdf 7 Mo sur simple demande mail à l'auteur.

LA COLLECTION      http://www.calameo.com/accounts/257893           




mercredi 20 mai 2015

Lyon MUN : un événement à découvrir



Dans le cadre du Lyon MUN une conférence le vendredi 22 mai à la Manufacture des Tabacs (13h-15h, Amphithéâtre C) qui intéressera sans doute nombre de membres de l'AR. La conférence est comprise dans la cérémonie d'ouverture du Lyon MUN (mais elle est ouverte à tous, sans inscription) et se déroulera autour de trois interventions :

"La situation géostratégique et l'engagement français dans la bande sahélo-saharienne"
Général Pierre CHAVANCY, Gouverneur militaire de Lyon.

"La Revcom 2015 du Traité de non-prolifération et les problématiques du "nucléaire humanitaire""
M. Jean-Marie COLLIN, chercheur à l'Observatoire des Armements, membre du comité de pilotage ICAN-France.

"Activités et expériences consulaires"M. Jean-Baptiste LEJARIEL, avocat au Barreau de Lyon et Consul honoraire du Canada à Lyon.

En savoir plus sur LYON MUN : c'est ici.

Sommet de l'intelligence économique et de la sécurité

sous le parrainage officiel de l'Institut des hautes études de défense nationale, va se tenir à 

CHAMONIX MONT-BLANC du 4 au 6 juin prochain le premier Sommet IES


Deux jours de lobbying de haut niveau avec les personnalités et les experts réunis autour des dirigeants d'entreprises importantes, pour faire passer la sécurité dans la pratique, 
avec notamment
le général de corps d’armée Bernard de Courrèges d’Ustou (IHEDN), le Préfet Cyrille Schott (INHESJ), Alain Juillet (CDSE), Bruno Lartigue (D2ie), le général (2s) Marc Watin Augouard (EOGN, FIC), François-Bernard Huyghe (IRIS), le colonel Xavier Guimard (DGGN), Frédérick Douzet (chaire CASTEX), Me Cécile Doutriaux (secret des affaires), Bénédicte Pilliet, (Strategia, Cybercercle), Philippe Clerc (CCI France, ONU, OMC), 
Pierre Raynal (ANSSI / OzSSI), le député Christophe Guilloteau (rapporteur de la commission de la Défense à l'AN),

et encore 
le général Dupouy (région de gendarmerie de Rhône-Alpes), le général de Villiers (CEMA), le général Chavancy (GML), le ministre de la défense et/ou le ministre de l'intérieur qui doivent nous confirmer leur présence.

Puis une conférence de restitution le samedi 6 juin, devant la presse, de nombreuses PME-PMI, la blogosphère spécialisée, le monde enseignant, ... Au centre de Congrès de Chamonix.

(photo Gilles Lansard pour office du Tourisme de Chamonix)

mardi 19 mai 2015

Dix PME innovantes, dont trois rhônalpines, présentent leurs productions, leurs solutions de maintien en condition opérationnelle et leurs innovations lors du Forum Entreprises Défense (Versailles, 20 et 21 mai)



EDEN (European Defense Economic Network), cluster des PME Défense, Sécurité et Sûreté, rassemble 130 PME provenant principalement de quatre régions de France (Bretagne, Centre, PACA, Rhône-Alpes).
 
En matière de maintenance et de MCO (Maintien en Conditions Opérationnelles de milieu - terre, air, mer), les PME d'EDEN, en tant que concepteurs et producteurs de composants, de sous-systèmes ou de systèmes, d'équipements et de services, veillent à rester au contact des opérationnels et des responsables de la maintenance des programmes. Constatant l'évolution de des modes et des procédures de maintenance, elles adaptent leurs capacités pour assurer le soutien et la maintenance dans la durée. Elles s'organisent  pour concevoir des fonctions de collecte d'informations intégrées permettant d'assurer un maintien en condition opérationnelle et des services plus réactifs, plus flexibles, plus modulaires.

Dans le dossier de presse à télécharger en cliquant au bas de ce message, retrouvez :
- une fiche d'information par région EDEN : Bretagne, Centre, PACA, Rhône-Alpes
- une fiche par entreprise exposante (Rhône-Alpes: Centralp, Ouvry, Wildsteer)

Pavillon EDEN Cluster au FED : EXT 7 + EXT 8
C:\Users\INTELLIGIBLE\Documents\Clients\EDEN\2015-04-SOFINS\2015-04-SOFINS-PhotosBD\IMG_4591 (Copier).JPG
 Le stand EDEN au SOFINS, du 13 au 15 avril 2015 à Bordeaux.

A propos d'EDEN
EDEN (European Defense Economic Network), cluster des PME Défense, Sécurité et Sûreté, fondé en 2008 à l'initiative de 6 entrepreneurs rhônalpins, avec le soutien de la CCI de Lyon et de la DGA (Direction Générale de l'Armement), rassemble près de 130 PME. Ces entreprises représentent 9000 emplois et près d'un milliard d'euros de CA, dont plus de la moitié à l'export. Elles couvrent quatre domaines d'activités complémentaires : équipements pour aéronefs, navires et véhicules ; détection, protection et surveillance ; ingénierie et essais ; protection individuelle. Rassemblées en fédération nationale, elles proviennent essentiellement des régions  Rhône-Alpes, Bretagne, Centre et PACA. En mutualisant leurs savoir-faire et technologies les plus innovantes, les membres d'EDEN proposent des solutions personnalisées à des prix compétitifs. Cette communauté alliant expertise technique et parfaite connaissance des besoins du marché de la Défense rend plus cohérente l'offre des entreprises françaises, aussi bien dans les domaines civils que militaires.
Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : 2015-05-EDEN-FED-DP.pdf

lundi 18 mai 2015

A l'Ecole militaire, une journée ouverte au grand public

Une première pour l'Ihedn : des rencontres grand public, pour élargir encore la diffusion de l'esprit de Défense et de Sécurité.


 Les RENCONTRES IHEDN
« La Défense comme vous ne l’avez jamais abordée »

12 tables rondes, des experts, des ONG, des livres, des BD, des films
Samedi 6 juin de 10h à 17h – Ecole militaire, Paris VII
Inscription sur le siteweb de l’IHEDN


dimanche 17 mai 2015

Votre lecture domninicale

Le "BIM", revue de presse de la période, est sorti. Comme il fait dans les 160 pages, il est en deux parties :

Bon dimanche studieux.

samedi 16 mai 2015

SERVAL en images ; retour sur quatre mois de campagne et de succès pour nos armées.

Début 2013, la brigade Serval a mené durant quatre mois un combat intense.
Serval a bénéficié pour son financement d'un budget spécifique propre aux opérations extérieures : une ligne budgétaire d'environ 600 millions d'euros, soit 2% du budget de la Défense.


A voir ici un reportage vidéo qui retrace toute l'opération Serval au Mali (52 minutes).
Près de 5 000 hommes, des centaines de véhicules blindés, des dizaines d'avions de combat et de transport, d'hélicoptères d'attaque et de manœuvre se lancent à la reconquête du territoire malien pour détruire les groupes armés terroristes...


mercredi 13 mai 2015

Retour sur une page d'histoire dramatique

La Société Lyonnaise d’Histoire de la Police

a le plaisir de vous inviter à la conférence

Srebrenica 1995 – 2015 
Autopsie d'un crime de masse


Par le commissaire divisionnaire
Jean-René Ruez
Directeur zonal adjoint de la PAF – Sud-Est

Le mercredi 20 mai 2015 à 20 h 30


A l’Ecole Nationale Supérieure de Police
- Saint-Cyr-au-Mont-d’Or -
Amphithéâtre Clemenceau

mardi 12 mai 2015

Mers-el-Kébir : une conférence de l'ANORC



CONFERENCES – 2014 - 2015
Cercle de Garnison de Lyon -- Quartier Général Frère


L’ANOCR vous invite à écouter la conférence sur « Mers-el-Kebir » .

prononcée par le Pr Perrin

mardi 19 mai 2015 à 18h00

au quartier Général Frère 22 avenue Leclerc 69007 LYON


Accès libre – N’hésitez pas à en informer vos amis qui seront les bienvenus.
parking à droite en entrant : sonner à la barrière
diner sur place (13 €) en s’inscrivant : anocr.lyonnais@orange.fr

lundi 11 mai 2015

Une Table d'Hôtes d'actualité

Nous recevions la semaine dernière en table d'hôtes Jacques Baillet, ancien magistrat, qui nous a exposé les faits et enjeux de la judiciarisation du métier de soldat.

Voir ici l'album photos préparé par Evelyne Dufond sur cet événement.


Consultez le programme de nos conférences, et inscrivez vous sur le site
(Restitution des travaux du Groupe d 'Etudes : c'est demain !)

Les Polices municipales rééquipables en armes de poing

Le  décret n° 2015-496 du 29 avril 2015 est publié, autorisant les agents de police municipale à utiliser à titre expérimental des revolvers chambrés pour le calibre 357 magnum. Les articles R. 511-11 à R. 511-34 du code de la sécurité intérieure définissent les conditions d'autorisation de port d'armes de catégories B, C et D accessibles aux agents de police municipale sur proposition du maire et décision du préfet. L'article R. 511-12 définit la gamme d'armements qui leur est ouverte en autorisant notamment les revolvers chambrés pour le calibre 38 spécial et les armes de poing chambrées pour le calibre 7,65 mm. Le ministre de l'intérieur va, à titre exceptionnel, mettre à disposition des communes qui en feront la demande, sous certaines conditions, un stock de 4 000 revolvers chambrés pour le calibre 357 magnum. L'objet du présent décret est de permettre aux policiers municipaux de porter ces armes, dans le cadre d'une expérimentation de cinq ans, avec obligation d'utiliser des munitions de calibre 38 SP.

Nous reverrons sans doute les excellents MR73 stockés suite à leur remplacement dans la dotation de la Police Nationale et la Gendarmerie dans les années 90.


dimanche 10 mai 2015

Parution de la Lettre codex de l'information à l'action N° 11 : "Promouvoir le renseignement : Pourquoi ? Comment ?"

"L'examen par le Parlement du projet de loi sur le renseignement place de nouveau ce sujet au cœur de l'actualité. Au risque parfois de l'incompréhension, voire de la suspicion à l'égard d'une activité qu'il convient certes d'encadrer strictement, mais qui est plus que jamais indispensable à la sécurité comme à la performance de toute organisation.

Ce qui est vrai pour la sphère publique l'est tout autant pour les acteurs économiques. Pourtant, trop peu d'entre eux ont encore, en France, acquis une culture et des outils d'intelligence économique (IE). Pourquoi ? Comment y remédier ? Quels apports attendre de l'expérience militaire dans ce domaine ? Ce sont ces questions qu’aborde la nouvelle lettre CODEX – De l’information à l’action que vous voudrez bien trouver en pièce jointe.

En espérant qu’elle suscitera tout votre intérêt, je vous en souhaite une bonne lecture et vous encourage à la diffuser au sein de vos réseaux, ainsi bien sûr qu’à nous faire part de vos remarques et suggestions."

Lire la Lettre CODEX n°11


samedi 9 mai 2015

70ème anniversaire de la Victoire en Europe. Souvenons-nous.


Audition du MGAT devant la commission de la défense nationale et des forces armées

Texte intégral ici, et résumé :En introduction :

- AdT fait bloc avec la Nation sur l’ensemble des missions qui lui sont confiées en particulier avec l’opération Sentinelle

- nos militaires sont fiers de remplir cette mission

- renforcement des liens entre la Nation et son armée professionnelle

- sauvegarde du territoire = continuum sécurité-défense

- décision du PR pour le maintien de l’opération Sentinelle

- nécessité de garder la garde haute face aux menaces actuelles

- nécessité de conserver un équilibre entre les missions et les moyens= défi majeur

- une réponse pour l’AdT = nouveau modèle « au Contact » cad au contact des Français sur le TN et l’adversaire qui s’y trouve

- aujourd’hui niveau et taux d’emploi hors- norme dans et hors des frontières



Deux parties traitées par le MGAT :

1/ enseignements sur le déploiement de l’AdT dans le cadre de l’opération Sentinelle

2/ la fonction protection au cœur de notre pays



Sur l’opération Sentinelle et le déploiement de l’AdT :


- réactivité conséquente de la chaîne de commandement des FT et des soldats = maîtrise de la projection/ professionnalisation intense

- nécessité de maintenir la chaîne de commandement territorial interarmées= robustesse, connaissance

- qualité du soutien interarmées = défi logistique relevé, pertinence de la conservation de certaines emprises (accueil, stockage) ainsi que services

- excellent comportement de nos soldats= professionnalisme, cohésion, courage, discernement, éthique, polyvalence, neutralité et initiative

- plus-value de notre réserve opérationnelle

- pas d’inquiétude sur les capacités de nos soldats à basculer dans des OP sur le TN grâce à la maîtrise de savoir- faire et expérience opérationnelle


Pour conclure cette première partie, L’armée de terre entre dans une nouvelle ère qui accélère encore son rythme de respiration, impliquant de trouver un nouvel équilibre entre opération extérieure, opération intérieure et les indispensables périodes de préparation aux opérations, de remise en condition de formation et d’entraînement.


Sur la fonction Protection :


- une priorité pour l’armée de terre qui reste par essence l’armée du territoire et des Français avec des moyens importants (permanents ou non).

- l’armée de terre conduit simultanément deux volets essentiels de sa mission : la protection et l’intervention

- Nous sommes en mesure de remplir ces deux volets, mais au prix de notre capital opérationnel, sans laisser le moindre espace de respiration pour la remise en condition, avec le risque de fragiliser la fidélisation des effectifs sachant que l’absence hors garnison pourrait être d’un jour sur trois voire un jour sur deux. La décision de prolonger l’opération Sentinelle dans la durée fait sortir l’armée de terre du cadre des contrats pour lesquels elle a été dimensionnée.

- la complémentarité entre la défense de l’avant et la défense au-dedans reste vitale. Le chef militaire que je suis considérerait comme une erreur stratégique de circonscrire notre défense et de rétrécir nos ambitions aux stricts contours de nos frontières.

- « Je n’envisage pas un avenir très radieux pour une société qui n’aurait plus la volonté ou la force de combattre ceux qui cherchent à détruire les valeurs qui la font vivre, le combat fût-il à livrer à 4 000 kilomètres de distance. Ce constat appelle un impératif : maintenir les moyens et les effectifs dont nous avons besoin pour conduire à la fois des opérations extérieures dont l’intensité va croissante et les opérations du territoire national, dont nous ne connaissons pas aujourd’hui les évolutions. »

- Nous considérons généralement que la protection passe par des dispositifs de surveillance changeants et imaginatifs, qui créent l’incertitude chez l’adversaire. Une plus grande mobilité permettrait de mieux rentabiliser les atouts spécifiques des forces terrestres. On pourrait ainsi réfléchir à l’emploi sur réquisition de capacités de types équipes cynophiles, modules NRBC ou drones, ou à l’utilisation des savoir-faire relatifs à la surveillance d’une zone.

- l’armée de terre doit réinventer son cycle opérationnel. Il s’agit d’organiser un nouveau mode de fonctionnement qui permette d’éviter l’asphyxie car le taux de rotation de nos effectifs est aujourd’hui trop élevé. Entre janvier et juin, 14 000 soldats auront effectué deux rotations Sentinelle de plus d’un mois et demi. À cette cadence, nos unités alterneront bientôt les opérations extérieures et les opérations intérieures avec trop peu de temps entre les deux pour pouvoir se régénérer, c’est-à-dire s’instruire, s’entraîner et se remettre en condition.

- l’armée de terre estime qu’il lui faut une force opérationnelle terrestre (FOT) à 77 000 pour tenir ses contrats dans la durée, en incluant l’opération Sentinelle, sans obérer ni la préparation opérationnelle et ni les remises en condition au retour d’engagement.

- Les réserves apportent une contribution opérationnelle de premier plan dont l’intérêt est parfaitement reconnu par l’armée de terre. Nécessité de montée en puissance. Valorisation d’une deuxième réserve, dite de deuxième niveau. Volonté de gérer les contraintes des réservistes vis-à-vis de leur employeurs. Carte de l’implantation régionale de la réserve à revoir.

- participation de l’AdT à la cohésion nationale avec la mise en place du SMV = véritable outil d’insertion professionnelle et sociale avec une éducation citoyenne. Pas de volonté de recréer un service national obligatoire (fortes contraintes logistiques).

- passage à l’évolution de cette loi de finances, d’une phase de compression, on passe à une phase de maintien voir d’augmentation.


Autres questions soulevées :

- remplacement de certains matériels
- coût des OPEX
- quid de l ‘Europe de la défense
- coût d’un soldat
- effectifs et les véritables besoins (articulation forces conventionnelles et forces spéciales)
- SPT
- difficultés de fonctionnement des bases de défense
- formation et condition de recrutement

jeudi 7 mai 2015

Un auditeur publie




Auditeur édité : « Opération Serval » Général Bernard Barrera (AA61)

Opération Serval
Notes de guerre – Mali 2013
Cent jours pour libérer le Mali

Début janvier 2013, le nord du Mali subit depuis un an l’occupation d’une coalition de groupes terroristes de diverses obédiences, qui menacent maintenant Bamako et le sud du pays. François Hollande lance alors l’opération Serval. Quelque cinq mille hommes sont ainsi envoyés en urgence au Mali pour l’aider à se libérer. A la tête des forces terrestres, l’auteur de ces « notes de guerre », le général Bernard Barrera.
Avec un réel talent de conteur et une profonde humanité, il restitue « sans fard ni bluff » toutes les difficultés rencontrées, qu’elles soient liées à la nature de l’ennemi, au terrain d’intervention, immense et désertique, à l’éloignement de la France, à la complexité logistique d’une opération interarmées, la plus importante depuis la guerre d’Algérie. Son récit, captivant, nous décrit avec précision la préparation de l’opération et son déroulement presque heure par heure. Un livre de soldat qui se lit comme un roman d’aventures. Un témoignage pour l’histoire.
Préface du général Henri Bentégeat, ancien chef d’état-major des armées
En librairie le 7 mai 2015
Editions Seuil
448 pages – 21,50 euros

mercredi 6 mai 2015

ACTUALISATION DE LA LPM : un avis autorisé - quelle armée demain ?

     L’actualisation de la loi de programmation militaire intervient de manière précoce, précipitée
par les évènements du début de l’année et la décision du Président de la République, chef des armées, de ralentir la baisse des effectifs, voire même de les revoir à la hausse pour l’armée de terre. Mais, il est bien entendu qu’il s‘agit là d’une actualisation et non d’une révision. En effet, nulle surprise stratégique n’est à prendre en compte. La menace qui s’est concrétisée brutalement était bien celle annoncée par les analyses du dernier Livre blanc, et même, déjà, par celui de 1994. Les mesures prises à la suite de l’émoi légitime provoqué par les attentats commis par seulement trois terroristes ont montré clairement que le format des armées et plus particulièrement celui de l’armée de terre, principale concernée, ne permettait pas d’entretenir dans la durée – indéterminée, en l’occurrence – un plan de sécurité publique d’une telle ampleur. (...)


Lire la suite de la lettre des généraux en 2ème section, largement consacrée à la LPM.

Lire aussi l'article d'OPEX360 sur le nouveau format de nos armées terrestres.


... et le dossier thématique sur la restructuration du MinDef.

mardi 5 mai 2015

Mémoire : hier les déportés, bientôt la Victoire en Europe

A l'occasion des journées du souvenir, le secrétaire d'Etat aux anciens combattants accompagnait l'hommage des corps constitués le 22 avril dernier :


http://en.calameo.com/read/0003316271251e56257cc

samedi 2 mai 2015

Les mille facettes de l'influence : le décryptage de Ludovic François et Romain Zerbib

Ludovic François et Romain Zerbib, docteurs en sciences de gestion et respectivement professeur affilié à HEC Paris et professeur au groupe IGS, viennent de diriger Influentia, un gros travail dédié au décryptage des stratégies d'influence (éditions Lavauzelle), nourri par de nombreuses contributions d'experts - dont quelques grandes signatures d'outre-Atlantique comme Joseph Nye ou Noam Chomsky.
Lire leur interview sur Communication & Influence